BEATIFICATION

Publié le par Henri Darnès

BEATIFICATION :  Ce mot vient du latin béat qui veut dire heureux, En grec c'est makarios.
Dans le N.T., Dieu est appelé bienheureux. 1Ti 1.11; 6.15 . Heureux (Hébr.Yatab;
   Marie est dite heureuse car elle a cru à l'annonce de la naissance de Jésus. 
Lu 1.45, 48 .    La félicité est liée à la participation au royaume de Jésus-Christ
 Lu 14.15; Ap 19.9 , Ils gputeront cette béatitude au repas des noces de l'Agneau .
     
  Définition de la sanctification :
 http://mission-chretienne-66.over-blog.org/article-la-sanctification-en-trois-langues-48763204.html
  http://mission-chretienne-66.over-blog.org/article-20871983.html

Nécessité de la sanctification ;
http://mission-chretienne-66.over-blog.org/article-la-sanctification-un-ordre-de-dieu-39611189.html


RITES DE BEATIFICATIONS :
Les confession catholiques et orthodoxes pratiquent ce qu'elles nomment la beatification, pour des personnes décédées.
   Il n'y a rien de semblable dans la Bible de la Genèse à l'Apocalypse.
La position d'heureux est offerte par Dieu à toute personne qui s'approche de Dieu par l'intermédiaire de l'oeuvre de Jésus et une vie tendue vers la sainteté. Jamais il n'est donné à une personne ou un collège de personnes de déclarer quelqu'un de heureux. Seul Dieu a tous les attendus pour le dire à son tribunal :
Matthieu 25:21  Son maître lui dit: C'est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître.
Matthieu 25:23  Son maître lui dit: C'est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître.
Ce qui fait et qui fera quelq'un d'heureux, c'est le fait d'être d'accord avec la Loi Constitutionnelle du Royaume de Dieu et non d'un délire rituel, absent des Ecritures.



Publié dans Apologétique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article