Chasser ou garder Jésus

Publié le par Henri

LECTURES   MARC 5 . 1/ 20
                        JEAN 4  La samaritaine    & à 42

Ces deux récits, j'aime bien les juxtaposer. A la fois pour ce qui leur est commun et surtout pour ce qui les diversifie.


   Voyons d'abord le voyage au territoire des Gadaréniens.

   C'est un territoire tranquille, où chacun vaque à ses occupations. Oh! Il y a bien un phénomène dans le village? Un homme possédé d'un esprit impur. Les gens de ce pays le savaient-ils que c'était un esprit impur ? Ce qu'ils savaient c'est que l'on s'était essayé plusieurs fois à le couvrir de chaînes, mais que la force qui était en lui, arrivait à les briser à chaque fois.

       Jésus et ses disciples arrivent sur la berge dont cet homme furieux qui va vers Jésus semble être le prototype du monde qui vit dans ce pays.  Sauf que le démon sait qui est Jésus. Les autres habitants qui sont venu voir qui débarquait chez eux, les ayant vu venir de loin, (ce n'est pas dans le texte mais c'est fort probable) eux , ne bougent pas. Ils regardent faire Jésus.
   Les situations ressemblent souvent à ce scénario. Dans un groupe, vous avez des personnes qui ignorent Dieu ; la preuve ici c'est qu'ils élèvent des cochons, et des personnes qui savent qui est Dieu par démon interposé.  Tous subissent la dureté d'une vie sous Satan. Défaut de lumière sur Dieu ou asservissement au mal,  figuré dans ce récit par l"élevage des porcs.

              Bien que Jésus soit venu d'abord pour les Juifs, il va avoir pitié de ce possédé et pour que le monde sache ce qu'il se passe entame une discussion avec les démons.
   Vous connaissez la fin. Les esprits du mal entrent dans le troupeau de cochons et se jettent à 2000 dans l'eau par un quasi précipice, ce qui laisse peu de chances d'en récupérer quelques uns pour faire la soupe.
    L'éleveur est évidemment furieux. Mais le reste de la population va être aussi furieuse au lieu de se réjouir de la libération de l'ancien possédé.  Beaucoup de personnes sont aussi furieuses quand nous annonçons que seul Jésus guérit et non pas des statues ou des incantations..
    Jésus va se voir intimer le souhait qu'il aille voir ailleurs avec ses disciples. On ne veut plus les voir;

   Il ne faut pas nous etonner si nous ausi nous sommes un jour indésirables après avoir démontré la puissance et la bonté de Dieu.

********************************

   Nous allons voir maintenant un autre récit de la vie de Jésus.> Jn 4
Là aussi nous avons Jésus face à une personne.  Nous on aimerait parler à la foule. Jésus préfère parler au cœur.
  Il y donc là une femme qui n'est pas habitée par un démon mais qui a eu beaucoup d'hommes dans son lit, sans qu'on sache si elle fut veuve ou divorcée. On sait seulement qu'avec son dernier, elle était en concubinage.  Les autres femmes du village papotaient dans son dos et même devait dire un peu haut ce qu'elles pensaient sur son passage. Alors notre brave Samaritaine allait puiser son eau quand tout le monde faisait la sieste; Elle évitait ainsi les braves personnes qui elles, ne péchaient pas.  (Parce qu'elles ne pouvaient pas ou parce qu'elles n'étaient pas assez belles, on ne saura pas)
Finalement nous sommes ici dans un pays ou on connaît les lois de Moïse, mais un pays de pécheurs.
   Comme l'homme du premier récit ; cette femme est isolée et prisonnière de ce qui a triomphé sur elle. Là aussi, Jésus va délivrer. Le cri qu'elle poussera elle le fera à chaque rue du village en courant en sautant. La joie d'avoir trouvé le Messie l'emporte. Elle n'a plus honte de sa position familiale; Les habitants de ce village sont à leur tour enthousiasmé de la visite du Messie en Samarie et accourent eux aussi vers Jésus pour l'écouter, le voir, le toucher.  Les gens sont durs. Ils disent presque à la Samaritaine : tu peux te cacher à  nouveau, nous aussi on vient de le voir.
      L'approche de Jésus ne nous rends pas systématiquement purs et bons. Cependant l'ouverture de cœur va changer tout le monde. Ils prient Jésus le Sauveur du Monde, de rester. Il resta deux jours.

       Voulez-vous aussi avoir Jésus en vous non pas deux jours, mais pour l'éternité ?


Publié dans Prédication

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article