Chrétiens et homosexualité

Publié le par Henri

L'homosexualité est un péché grave sévèrement condamnée dans la Bible lorsqu'elle est pratiquée par des chrétiens soumis à la loi de Dieu qui régit leurs rapports interpersonnels et leur sexualité. "Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C'est une abomination." (Lévitique 18 : 22). Toutefois, la Bible n'autorise pas les chrétiens à s'en prendre aux homosexuels du monde. (1 Corinthiens 5: 9-13).
La sexualité selon la Bible
Le cadre que Dieu a fixé pour les relations sexuelles représente son idéal pour les Chrétiens et les Juifs. Si les personnes incroyantes peuvent se permettre d'avoir des pratiques sexuelles contre nature, il ne devrait pas en être ainsi chez les croyants. Ainsi, les chrétiens devraient aborder la sexualité avec grand respect en considérant qu'elle fait partie de l'identité humaine. Ainsi, tout acte sexuel n'est pas acceptable. Une pratique sexuelle inadéquate pourrait briser des vies et détruire des familles entières.
Le désir sexuel a une telle importance que les Saintes-Ecritures lui accordent une grande attention. La Parole de Dieu souligne la nécessité d'encadrer la sexualité et de la contrôler plus que tout autre désir.
La sexualité et le plaisir sexuel sont des aspects de l'amour conjugal entre un homme et une femme, et constitue un moyen de parfaire l'union corporelle et spirituelle entre homme et femme. La sexualité devrait respecter le plan divin et la dignité humaine, et doit toujours rester ouverte à la procréation.
L'amour libre, les relations extraconjugales et les pratiques sexuelles contre nature comme la sodomie, la fellation ou la bestialité sont à proscrire parmi les chrétiens.
Qu'est-ce que l'homosexualité ?
Le mot "Homosexualité" désignant le mariage ou relation intimes entre les personnes de même sexe vient du préfixe grec "homo" ("semblable") et la racine latine "sexualis" (« sexuel »).
Par définition, l'homosexualité est la relation entre des hommes ou des femmes qui éprouvent une attirance sexuelle envers des personnes du même sexe.
Contrairement à l'avis d'une minorité de médecins, la Bible ne considère pas l'homosexualité comme une maladie héréditaire incurable, mais comme un péché ou une dépravation méritant la condamnation, mais dont on peut aussi se détourner en sollicitant le salut de Dieu par Christ.
Pourquoi l'homosexualité est-elle interdite dans l'Église ?
L'histoire biblique montre que Dieu a choisi le peuple d'Israël et lui a transmis des principes de vie. Il a retiré ce peuple des pratiques des nations païennes afin de l'amener à des rapports interpersonnels marqués par la crainte de Dieu. Israël a pour mission de transmettre la« loi de Dieu » au reste du monde afin que tous puissent en bénéficier. Lors de sa première venue, le Seigneur Jésus a créé l'Église universelle (Matthieu 16 : 18) composée de tous ceux qui croient en son nom.
Juifs et chrétiens ont l'obligation de vivre dans la sainteté conformément aux recommandations des Saintes-Ecritures (Lévitique 11 : 44 et 1 Pierre 1:15). La Bible aborde l'homosexualité dans un ensemble de lois divines sur des questions diverses, dont celles relatives à la sexualité.
Dans Lévitique 18:1-20:27, Dieu fixe les règles de vie pour son peuple et dresse une liste non exhaustive de pratiques sexuelles interdites. Il demande aux croyants d'appliquer ces normes à leur vie quotidienne afin de grandir dans l'obéissance à Dieu en menant une vie qui lui plaise. Les chrétiens doivent notamment renoncer à l'inceste, à l'adultère, à la zoophilie et l'homosexualité.
C'est dans le cadre d'un ensemble de règles de vie chrétienne que l'homosexualité est abordé dans 1 Corinthiens 6:9 : «Ne vous y trompez pas: ni les débauchés, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les dépravés, ni les homosexuels, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les insulteurs, ni les accapareurs n'hériteront le Royaume de Dieu».
La Bible est défavorable à la pratique de l'homosexualité, tout comme elle est clairement défavorable au mensonge, à l'orgueil, à l'avarice, à la médisance ou à tout autre péché. Si la Bible dénonce l'homosexualité, elle le fait tout autant pour les autres comportements qui transgressent la Parole de Dieu et nuisent au plein développement de l'être humain et de la société.
La Bible condamne les actes d'homosexualité parce qu'ils sont contraires à la volonté de Dieu et ferment l'acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d'une complémentarité affective et sexuelle véritable et ne sauraient recevoir d'approbation divine.
La Bible est-elle homophobe ?
Considérer la Bible comme homophobe serait un blasphème. ce n'est pas à la société de fixer les normes de la loi morale de Dieu. Les homosexuels qui deviennent chrétiens doivent obéir à la Parole de Dieu encourageant chaque croyant à contrôler ses désirs et à compter sur le secours du Seigneur Jésus-Christ.
L'homophobie est l'hostilité (explicite ou implicite) violente et agressive envers les homosexuels. Une hostilité qui relève de la haine, de la peur, de l'aversion ou de la désapprobation envers l'homosexualité. Or, la Bible incite les chrétiens à accueillir avec respect toute personne qui vient à Christ et ne peut donc pas être considérée comme homophobe.
Chrétien et homosexuel ?
A ceux des homosexuels qui acceptent Christ comme Sauveur et Seigneur, vous pouvez être délivrés des désirs vers des personnes de même sexe. La Bible nous enseigne que Jésus "peut sauver parfaitement ceux qui s'approchent de Dieu par lui" (Hébreux 7 : 25).
Vous ne devriez pas considérer comme normaux des désirs envers des personnes de même sexe au point de vouloir les assouvir. Au contraire, vous devez résister à ces mauvais désirs en priant Jésus de vous en délivrer. Evitez les endroits et les activités pouvant vous exposer à la tentation.
Conclusion
La Bible enseigne que tous les êtres humains sont pécheurs par nature et qu'ils sont gratuitement déclarés juste en devenant chrétiens. Dès lors Dieu leur donne le pouvoir de de vaincre le péché.
L'interdiction de l'homosexualité concerne exclusivement les croyants. Les incroyants sont libres de suivre leurs propres voies et doivent être traités avec respect.

L'homosexualité n'est pas le pire des péchés. Tous les péchés font de nous des rebelles et nous séparent de Dieu. Par conséquent, tous les péchés nous conduisent à la mort spirituelle en nous séparant de Dieu. N'exagérons pas la gravité de l'homosexualité qui est un péché comme les autres. Demandons pardon à Dieu pour tous nos péchés et permettons à Jésus de nous en délivrer.

 

Transmis par le Révérend Mobio

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marianne 17/03/2012 14:18

"Voici comment l'amour de Dieu s'est manifesté au milieu de nous: Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde afin que nous vivions par Lui."

1 Jean 4.9

Et je continuerai à vivre dans l'amour du Seigneur, ma force et ma vie.

Henri 26/03/2012 22:18



Recherchez la paix avec tous et la sanctification sans laquelle nul ne verra le Seigneur


                                                       
                                                 ( Hébreux)



Marianne 17/03/2012 14:14

Que de bêtises ! ... Je suis consternée. Consternée de voir à quel point l'intégrisme, quel qu'il soit, est bel et bien dangereux.
Votre message, et outre le fait qu'il se réfère de nombreuses fois à l'évangile, est un message honteux, un message discriminatoire.
Chrétienne protestante, j'ai accepté il y a peu mon homosexualité. Je suis très croyante. Seulement voilà: le Seigneur que j'aime et qui m'aime n'est point le tyran du lévithique, n'est point le
dictateur que vous décrivez.

Je sais que Jésus continuera à m'aimer telle que je suis. Savez vous pourquoi ? Parce qu'il me l'a promis.

Jamais je n'ai été aussi heureuse que dans les bras d'une femme. Jamais je ne suis autant revenue à l'essentiel. Et les relations sexuelles que j'ai pu entretenir avec des femmes, non Monsieur,
elles ne sont pas abominables. Elles ne sont pas immorales. Elles sont différentes de celles qu'entretiennent entre eux les hommes et les femmes, tout comme elles diffèrent des relations entre deux
hommes.

Henri 26/03/2012 22:12



Mariane, si j'avais des pulsions contre nature, je demanderai avec d'instantes prières d'en être débarrassé. Il est certain que Dieu vous aime, cependant vous pensez modifier les lois du Royaume.
Je ne pense pas que se soit de l'intégrisme que d'essayer au moins de les honorer. Je ne vous juge pas ; seul le Seigneur a ce droit. Je sais aussi que chez les Réformés, la Bible n'a plus le
poids qu'elle avait pour les Huguenots.  si non j' aurais rappelé à votre souvenir l'Histoire de Sodome et Gomorrhe. Essayez d'en sortir ! Dieu apprécie les efforts de sanctification,
  



muriel 15/07/2011 01:28


Bonsoir, frère-pasteur,

J'ai aimé votre article concernant l'homoxexualité. Néanmoins, je relève que cette "pratique" ne concerne que les croyants et pas les non-croyants que nous devons, bien que les respectant, les
laisser libres d'accomplir leurs désirs contre-nature.

Certes, il est évident, qu'une personne attirée par DIeu, voir appelée dans sa souffrance, se doit de ne plus se soumettre à ces "déviances". Toutefois, nous nous devons, même si nous sommes
raillés, ridiculisés, méprisés, d'avertir et d'informer les non-croyants de leurs actes.
Avec amour, bien sûr, mais avec fermeté.

Il est évident, que dans ces derniers temps, où l'immoralité dans toute sa splendeur, s'élève plus redoutable que jamais, néanmoins, les grâces abondent et nos efforts doivent redoubler dans ce
siècle aveuglé, pour que nos voix, mêmes considérées comme désuets et rétrogrades, s'élèvent avec plus de force que jamais.
Car, il ne faut jamais oublier les plus faibles, les plus petits exposés chaque jour davantage à ces "libertés" dont ils sont les victimes de par leurs regards, de par leurs esprits !

Il leur faut des hommes et des femmes, qui, tout en étant lumineux d'intelligence, de douceur, d'amour, d'assurance, de maturité et de fermeté aussi, qui n'hésitent pas à dire, à travers la Parole
et leur vie imprégnée de celle-ci...ce qui est mal et pourquoi.

Certains pasteurs, de tous horizons, commencent à être condamnés, calomniés, attaqués parcequ'ils osent dire, et proclamer les Lois de DIeu, et ce, concernant l'homoxexualité ces derniers temps, en
grande partie.

Qu'importe ! L'étalage de ces "hommes" injustement traînés en justice, donne encore le libre-arbitre aux jeunes générations remplies de confusion et d'incertitude.

Alors, ne laissons pas notre silence, notre découragement prendre le pas sur les "fureurs" de ces nouvelles libertés, mais armons-nous de ces "armes" célestes, de notre Foi, nos certitudes et de la
Vérité pour lutter contre ces "armées de l'ombre", ces dominations célestes qui envahisse et enténébre notre humanité un peu plus chaque année !

Merci à vous, merci pour votre courage, et vos Paroles sages inspirées par l'Esprit-Saint.

En Christ

Muriel


Henri 16/07/2011 10:00



Merci à vous Muriel pour votre réaction pleine d'amour pour ceux qui sont égarés dans un des nombreux chemins qui nous séparent de Dieu. Je pense qu'un égaré qui
veut revenir sur le bon Chemin, peut y arriver s'il en a vraiment la volonté en le demandant à Jésus-Christ en insistant dans la prière. C'est parce que je crois que Jésus frappe à la porte des
égarés, que j'ai publié cet article qui n'est pas de moi, mais qui m'a paru judicieux dans les temps de ténèbres qui s'épaississent.


Que le Seigneur vous bénisse.