La bénédiction trompeuse

Publié le par Henri

la bénédiction trompeuse
 Transmi par  "Prédicateur du Salut"

 La bénédiction trompeuse, lève-toi d’ici, ce n’est pas Canaan

C’est la gloire ou la bénédiction que nous rencontrons en cours de route pour notre Canaan.

L’Eternel après nous avoir donné sa promesse, nous dirige Lui-même sur le chemin qui mène à notre Canaan. Et en chemin pour Canaan, il nous offre de temps à autre la possibilité de nous arrêter pour souffler un peu. Soit pour se désaltérer, soit pour se reposer afin de se relever et continuer le voyage. C’est ce stationnement, ce lieu de repos, ce campement que Dieu permet à son peuple de bénéficier un tant soit peu qui est la bénédiction trompeuse. «Ils partirent de la montagne de l'Éternel, et marchèrent trois jours; l'arche de l'alliance de l'Éternel partit devant eux, et fit une marche de trois jours, pour leur chercher un lieu de repos. » Nombres 10:33 En effet, cette instance aveugle souvent le peuple de Dieu au point de croire qu’Il est déjà à Canaan. Ce qui n’est donc pas le cas, dans la mesure où Dieu ne vise que l’accomplissement de sa promesse donnée avant l’entame du voyage. De ce fait, l’enfant de Dieu qui décide de s’établir définitivement dans le campement se range dans le camp des fils rebelles. Autrement dit, c’est faire preuve de désobéissance que de choisir de s’asseoir définitivement dans le campement, du moins dans la bénédiction trompeuse. Dieu ne ménage aucun effort pour mâter le pécheur qui considère le campement comme étant le Canaan promis. Quand nous choisissons de demeurer à vie dans le campement nous limitons la main de Dieu. L’épanouissement prolongé du campement est la manifestation de l’incrédulité dans la vie du croyant. C’est parce qu’il ne croit pas qu’il ne veut plus continuer sa marche vers la terre promise. Donc il choisit d’abandonner la foi qui consiste à conquérir la terre promise, et se plaire dans ce qu’il voit à présent dans le campement. Ro 8:24-25; 1Co 13:12; 2Co 4:18; Heb 11:1Les conséquences de stationner aussi longtemps dans le campement sont graves. Notamment, l’Eternel suscite des ennemis qui viennent pour vous attaquer. Dieu utilise satan et ses démons comme des outils d’entre ses mains pour glorifier son nom. En effet, Jésus avant de monter au ciel dit ceci à ses disciples «Allez, faites de toutes les nations des disciples… » Matthieu 28:19 Aussi ajouta-t-il « Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. » Actes 1:8 Les disciples après avoir été remplis de la puissance promise ont choisi de se regrouper dans un lieu. Ils se rassemblaient nuit et jour afin de prier et adorer. Et tout Jérusalem assistait à un grand réveil. Les habitants de Jérusalem pouvaient voir Pierre et Jean aller et revenir dans tous les coins et recoins de Jérusalem. Les apôtres de Jésus demeuraient tous là, à Jérusalem. Et pourtant, le Seigneur leur avait intimé cet ordre « Allez, faites de toutes les nations des disciples » Mais ceux-ci ont choisi uniquement de témoigner qu’à Jérusalem.  Alors, Dieu mit un terme à ce campement. Car il était injuste devant Dieu que les croyants choisissent encore de se rassembler en un seul lieu. Pourtant ils furent appelés à être des témoins de Jésus  « à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.»  Cet entêtement ou cet épanouissement prolongé dans le campement va leur être très préjudiciable, voire fatal. Car des gens comme Saul de Tarse dirigeront avec brio des cohortes d’assassins des disciples de Jésus avec la caution de l’autorité religieuse des sacrificateurs. C’est dans ce contexte que l’église connaîtra son premier martyr de son histoire en l’occurrence le diacre Etienne. En fait, la volonté de Dieu ne se trouvait pas dans le campement prolongé à Jérusalem, mais dans la dispersion de ses disciples en vue de l’accomplissement de son ordre. C’est dispersion qui permettra aujourd’hui le salut dans le monde entier. Cette bénédiction trompeuse reste par moment une malédiction pour l’enfant de Dieu. Et c’est avec colère que Dieu continue de prendre soin de celui qui reste longtemps dans le campement.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

 


Publié dans Prédication

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article