LA FOI AU VRAI DIEU

Publié le par Henri


Pour le chrétien qui prolonge logiquement le judaïsme, la foi n'est pas un problème.La foi dans le Dieu créateur de l'Univers, n'est pas un reliquat d'une croyance ancienne, pour la seule et bonne raison que le Dieu des Juifs et des chrétiens disciples du Christ, n'a pas cessé de se faire connaître à travers l'Histoire de l'humanité.de puis près de 6000 ans. Il y a eu une tentative grossière d'une nouvelle voie lancée par Mohamed, par le lien d'Abraham. Cependant rien, même pas par le fils d'Abraham, ne peut ratacher l'Islam au vrai Dieu.
    Abraham ,http://mission-chretienne-66.over-blog.org/article-la-foi-au-vrai-dieu-81601759.html  Avec Abraham, il y a un départ. :"Va !" et un acte de foi.  Avec Moïse les lois du Royaume de Dieu et une proposition : "Soyez saints car je suis saint, dit l’Éternel." Bien que non reconnu par une majorité de Juifs, Yéshoua (Jésus) vient en tant que parole incarnée de Dieu, proposer un pacte de salut éternel public, amorcé dans le pays qui aurait du reconnaître le Messie. Mais il n'en a pas été ainsi.  Ce sont finalement les  Gentils, les Barbares ou encore les Goys à qui ont été attribué la promesse du salut et qui l'ont reçue avec joie.
   Dieu a continué à se manifester comme le Dieu vivant et non un dieu quelconque, en multipliant des déclarations de nouvelles avant qu'elles n'arrivent et souvent très longtemps à l'avance. Le temps paraissant long aux hommes, les déclarations semblaient être devenues obsolètes, jusqu'au moment choisi par Dieu de leur parution. Pour ne citer que la naissance de Jésus dans Esaïe des centaines d'années à l'avance  et le fiasco du système monétaire, 2000 ans à l’avance, que nous vivons actuellement (voir : *http://mission-chretienne-66.over-blog.org/article-32327645.html* ) et qui figure dans les chapitres 13 et 14 du dernier livre de la Bible : l’Apocalypse ou Révèlation suivant les traductions.
 Esaïe 46:10  J'annonce dès le commencement ce qui doit arriver, Et longtemps d'avance ce qui n'est pas encore accompli; Je dis: Mes arrêts subsisteront, Et j'exécuterai toute ma volonté.
 Ce qui  est une autre parole que celle de nos politiques. Tout ce qu’ils annoncent n’arrive pas et ils ne font pas souvent ce qu’ils on dit, ce qui fait qu’on n’est jamais déçu par les inévitables mauvais résultats de leurs promesses. Il n’en est pas de même de Dieu. Ce qu’il a dit, est fait et ce qui n’est pas encore fait il le fera en son temps et heure.
   Dans aucune autre religion, il n’y a cette brassée de prophéties qui collent juste avec le futur de l’actualité. La Bible est en avance de plusieurs millénaires sur certaines nouvelles. C’est dans la Bible que se trouvent les meilleurs scoops qui sont recherchés ailleurs à grand frais.
     Les sciences qui ne sont pas à négliger puisqu’elles nous ont apportée le progrès dans tous les domaines, voudraient supprimer le Dieu créateur. On cherche dans l’Univers des planètes qui pouraient être habitées par l’homme. Ce qui ferait une poubelle de plus dans le ciel. On y cherche des êtres vivants pour prouver qu’il n’y a pas de Dieu.                                                                                         
   L’homme n’est pas resté ignoré de Dieu après sa création. Même s’il n’a pas l’agenda exact du temps, le croyant est certain qu’il y a eu un temps où Dieu à pris en main de nous faire revenir à lui. Il y a eu des temps d’ignorance ou l’humanité presque entière, avait perdu le contact avec Dieu, ou servait des dieux fictifs, où le sacrifice humain et même le meurtre comme dans l’Islam, procurent aux meurtriers une part de félicité au Paradis du dit dieu.

Le Christianisme fondamentaliste dans le sens obvie du terme, est le seul qui soit combattu par ce qui se disent juifs et qui ne le sont pas, mais qui sont une synagogue de Satan. Mais aussi par les pouvoirs politiques  qui voient dans le chrétien, celui qui empêche de tourner en rond.
Le Christianisme fondamentalisteBible---colombe.jpg et non celui qui émerge des hérésies dés les premiers siècles et qui s'imbrique dans la politique des états,  est le seul dont la prédication rend l'homme libre. Il libère l'homme du poids de ses fautes envers Dieu ; il lui donne carte blanche pour faire ce qu'il veut, mais devra en répondre, car si tout est permis, tout n'est pas utile. Il le libère de la religion et lui propose la vie par l'Esprit de Dieu. Il le libère des enseignements tendancieux en offrant la Bible comme seul étalon pour se référer à la volonté exacte de Dieu.

         La prolifération actuelle de religions comme la continuité de religions anciennes, ne peut en rien enlever la primauté au seul vrai Dieu : celui qui a fait de sa parole un homme par lequel nous pouvons être sauvés : le Messie Jésus.
    Les agitations des faux docteurs ou des enseignants véreux et immoraux, ne peuvent rien changer, tout comme les athées, à l’existence du vrai Dieu. Nier Dieu ne l’empêche pas d’Être celui qui EST qui ETAIT et qui VIENT.

Publié dans EDITORIAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article