LA PAROLE DE DIEU UNE PUISSANCE

Publié le par Henri

 

PAROLE donnée le mardi 25 janvier 2011 à Henri Darnès.

Le Seigneur nous a donné la Parole* pour que nous la multiplions par l ′amour de Dieu et du prochain.

Quand Jésus a commandé d′aller prêcher la Bonne Nouvelle du Royaume, il était en train de se multiplier à travers tous les envoyés.

Les apôtres sont donc réellement investis de la puissance de la Parole. C′est pourquoi ils demandent au Père par Jésus-Christ de voir leur prière s′accomplir.

Les prières qu′adressent les apôtres à Dieu le Père, sont toujours exaucées quand elles sont initiées par le Saint-Esprit. Car le Saint-Esprit couvre la Parole des hommes de Dieu et la couve pour la faire éclore. C′est ainsi que la prière ne devient pas un souhait humain égocentrique, mais l′occasion pour Dieu, de recevoir une demande à accomplir par sa propre parole qui a transité par le Christ et par l′ Esprit-Saint dans la bouche de celui ou de celle qui prie.

Si nous sommes des intercesseurs, nous sommes devenus des multiplicateurs de la Parole de Dieu inspirée de l′Esprit-Saint.

 

Paul 14.9, voit un jour quelqu′un qui a la foi pour être guéri.

 

Celui qui va prier est d′abord un voyant. Il reçoit d′une manière ou d′une autre le résultat positif de sa requête.

 

1 Timothée 5:22 N'impose les mains à personne avec précipitation, et ne participe pas aux péchés d'autrui; toi-même, conserve-toi pur.1

 

Timothy 5:22 ceirav tacewv mhdeni epitiyei mhde koinwnei amartiaiv allotriaiv seauton agnon threi

 

Même Jésus n′a pas guéri les foules, mais seulement quelques personnes prises dans la foule. A la piscine de Béthesda, un curiste sur tous par exemple.

Nous ne viderons pas les hôpitaux, mais nous pouvons prier pour un malade dont l'Ésprit de Dieu nous montre la guérison ou même la résurrection.

Notre parole a la puissance que Dieu lui donne par le Saint-Esprit.

C′est pourquoi nous devons être attentifs à ce que nous dit Dieu dans toutes ses façons de le faire, mais à plus forte raison, rechercher toujours le vent qui murmure la voix de Dieu.

Le SE à HD le 25 janvier 2011

*

COMMENT EST LA PAROLE DE DIEU ?

 

 

Les paroles de Dieu ne sont pas des paroles quelconques ; ce sont des paroles cachées qu’il faut trouver.

Tes paroles sont-elles trouvées ?

Il est possible de trouver quelque chose par hasard, mais aussi pour avoir passé du temps à chercher, avec l’intention de trouver.

Ainsi en est-il de la Parole de Dieu. Dieu se fait entendre de plusieurs manières. On peut donc venir à Dieu par le témoignage d’une personne qui vous a parlé, mais ensuite il faut trouver de plus en plus. Si on est sincère avec soi-même, on se découvre une soif d’apprendre un peu plus sur Dieu.

C’est ainsi qu’étant enfant, j’avais reçu une éducation catholique.

Je n’étudiais jamais, mais j’avais assez de mémoire pour avoir la meilleure note à condition de ne pas être questionné dans les trois premiers. Malgré tout j’avais la foi et à 11 ans, l’idée de devenir prêtre m’avait traversé l’esprit.

Dans le catéchisme il s’y trouve de la vérité et des mensonges. Mais le tout habilement emballé est livré à la consommation béate de tous ceux qui ne se donnent pas la peine de lire la Bible et de réfléchir par eux-mêmes.

Ce ne fut pas le cas de ma mère-grand qui, bien que n’ayant fait des études moins que primaires, se mit à lire dans un Evangile qu’elle avait acquis sur un stand biblique. Elle eut aussi à l’occasion la bonne idée de me lire et de commenter quelques passages avec force pertinence. Comme quoi, Dieu se laisse trouver par qui le cherche vraiment. Si vous faites semblant de chercher Dieu, Dieu fera semblant de vous trouver.

Si dans la pratique rien ne fut changé chez grand-mère, une semence était entrée en moi et a commencé à germer, devenu adolescent où je me mis en quête de savoir pourquoi les Huguenots et le Catholiques, s’étaient copieusement entre-tués pour défendre le même Dieu.

En fait il m’apparut qu’il ne s’agissait pas que d’une guerre de religion mais aussi d’une guerre politique. S’il était clair qu’au début, ceux qui protestaient ne voulaient qu’un retour à la saine et sainte doctrine, il est évident aussi que devant les scandales catholiques qui permettaient que les confesseurs récoltent des magots par la vente des indulgences, mettaient un comble au scandale. On ne vend plus des indulgences de nos jours : on les accorde, ce qui reste de toute façon une ignominie vis-à-vis de l’Evangile.

En effet le pardon de Dieu pour les pécheurs que nous sommes tous, ne s’acquiert pas par des indulgences, mais par le seul sacrifice de Jésus et seulement par son sacrifice.

En lisant sa Bible, le moine cistercien Luther, trouva la phrase suivante qui contredisait la vente des indulgences ; « Le juste vivra par la foi »#############

Luther avait cherché le pardon de Dieu qu’il ne trouvait pas par les règles de son abbaye. Il l’a trouvé dans la Bible. Quand on cherche on trouve, surtout si l’on cherche à faire la paix avec Dieu quand rien ne va plus au travail, à la maison et tout le reste.

Ce bon moine qui n’avait que le désir de voir l’Eglise revenir sur le droit chemin, allait rencontrer une forte opposition, car Rome ne voulait rien entendre. Cet entêtement de Rome dure encore et s’oppose à toute lecture de la Bible qui n’est pas la sienne. Cependant les temps ont changé et tout un chacun est assez instruit pour lire et comprendre ce que dit la Parole de Dieu. Bien que relatant l’Histoire des croyants et des peuples ayant côtoyé Israël, la Bible a la particularité de rester une parole vivante pour une utilisation immédiate. Ecouter une prédication, lire un livre de foi apostolique, c’est bien, sauf si vous ne lisez pas la Bible pour voir ce qu’elle dit, elle, de ce que vous entendez ou lisez. Ne vous laissez jamais prendre de court en croyant tout simplement ce qui vous est dit ou ce qui vous a été dit dans le temps et qu’il est encore plus difficile de rectifier. Les idées reçues sont autant de pièges qui empêchent d’avancer hardiment. Il faut savoir faire table rase de toute une instruction ancienne mauvaise, passée dans un moment d’ignorance héritée et recommencer une approche sérieuse et intelligente de la foi chrétienne. C’est à ce prix seulement que vous pourrez avoir non plus une religion quelle qu’elle soit, mais ce qui est de beaucoup préférable, une relation existentielle dans la vie de tous les jours, avec le Dieu vivant et vrai.

 

 

 

La parole se trouve-t-elle ?

 

Oui ! Luther avait trouvé la parole et la parole avait trouvé Luther. Mais cela ne la pas empêché de tomber comme Calvin, par quelques points que je ne développerai pas, dans le piège de la Religion, bien que ce dernier était pour une église réformée toujours en ré formation.

Mais là, dans la volonté de toujours se reformer sur l’enseignement primitif, il y avait un net progrès qui a permis justement à quelques penseurs issus de la Réforme, de remodeler sans cesse l’interprétation des Saintes Écritures pour dégager le fond de la forme en se référant toujours à l’enseignement initial des apôtres et non à des tri-fouilleurs qui ajustent leur dogmes par une lecture tendancieuse de la Bible.

 

Plusieurs églises se sont embourbées ou engluées par des interprétations particulières de la parole de Dieu et n’admettent guère qui leur soit fait ombrage.

 

nous en avons contre le mensonge. » 

Le mensonge et l’erreur, il faut apprendre à les écarter sans hésiter car il en va du salut éternel.

 

 

 

Dans Romain 1. 16, Paul énonce :

Romains 1:16 ¶ Car je n'aipoint honte de l'Evangile, c'est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec,

Romans 1:16 ou gar epaiscunomai to euaggelion tou cristou dunamiv gar yeou estin eiv swthrian panti tw pisteuonti ioudaiw te prwton kai ellhni

 

Autres lectures

 

Actes 1:8 Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.

Acts 1:8 alla lhqesye dunamin epelyontov tou agiou pneumatov ef umav kai esesye moi marturev en te ierousalhm kai en pash th ioudaia kai samareia kai ewv escatou thv ghv

 

1 Corinthiens 1:18 Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés elle est unepuissancede Dieu.

1 Corinthians 1:18 o logov gar o tou staurou toiv men apollumenoiv mwria estin toiv de swzomenoiv hmin dunamiv yeou estin

 

2 Thessalonic 2:11 Aussi Dieu leur envoie-t-il unepuissanced'égarement, pour qu'ils croient au mensonge,

2 Thessalonians 2:11 kai dia touto pemqei autoiv o yeov energeian planhv eiv to pisteusai autouv tw qeudei

 

 

Une des premières qualités à avoir quand on annonce la parole c′est d′être sauvés, d′être inscrits sur le livre de vie.

 

La Parole étant une puissance donnée par le Saint-Esprit, elle est aussi une folie pour ceux qui périssent. Cela veut dire que si on porte la Parole sans être justifiés par le sang de l′Agneau de Dieu, c′est une folie de croire qu′elle sauve celui qui la transmet.

Jésus répond à ceux qui ont œuvré en son nom qu′il ne les connaît pas. Et qu′ils ont à se retirer de lui, c′est-à-dire du lieu où se trouvent les sauvés, justifiés par le sang de l′Agneau.

Les individus et les Églises ou sectes, qui prêchent le faux, n′ont aucune part avec les élus. Quand Dieu voit l′entêtement à persister dans l′erreur et le faux, il augmente encore plus l′esprit d′égarement pour qu′ils leur soit impossible de trouver le chemin.

Dieu accentue toujours le désir profond des personnes. Si du fond du cœur vous rejetez la vérité contenue dans la Parole de Dieu, Dieu vous enverra une puissance d′égarement, un esprit encore plus fort pour vous aider à rejeter Dieu et sa Parole. Par contre, si vous désirez vous approcher de Dieu et ceci malgré vos faiblesses, Dieu est juste et fidèle pour pardonner et pour aider à l′avancement à découvrir son Royaume. H-pupitre-r-duit.jpg

Nous avons donc deux choses à mener de front, qui sont notre sanctification et l′annonce de la Parole. Ce n′est qu′à partir de là que la Parole devient puissance. Ceci contre une certaine idée que la puissance est un outil donné par Dieu pour faire des miracles. Dieu ne fait pas de nous des magiciens, mais il veut faire de nous des coopérants à sa puissance par sa Parole en étant accrédités non par un collège d′hommes, mais par la recherche sincère de la sainteté.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article