PSAUME 1

Publié le par Henri

 

 

″ Heureux l′homme ″ Ce premier psaume nous introduit dans la félicité d′une béatitude qui ne peut exister que si on ne fréquente pas les méchants qui ne craignent pas Dieu. L′homme heureux est donc celui qui trouve son plaisir dans la loi de l′Eternel et qui la médite jour et nuit.

Au premier abord, nous voyons bien comment s′asseoir en compagnie des moqueurs. Peut-être étions- nous de ceux qui se moquaient de Dieu ou de ceux qui annoncent le vrai Évangile, avant de nous convertir non à une autre religion, mais au Seigneur. En hébreu, la pensée est souvent transmise de façon binaire. Ici nous avons ″ l′homme qui ne marche pas et qui est assis en mauvaise compagnie ″ et ″ l′homme qui ne s′arrête pas pour s′asseoir ″ mais qui jour et nuit cherche la communion avec le Seigneur. Si on s′assoie en compagnie d′un groupe c′est que l′on s′y sent bien. On retrouve au psaume Psaumes 133:1 ¶ Cantique des degrés. De David. Voici, oh! qu'il est agréable, qu'ilestdouxPourdesfrèresde demeurer ensemble!

dxy-Mg Myxa tbs Myen-hmw bwj-hm hnh dwdl twlemh rysPsalms 133:1

Ce qui a été traduit par demeurer est en fait ″  assis avec les frères″ dans le texte. Le sens est sauvegardé. Il est question là aussi de s′asseoir dans une compagnie, mais celle ci est une bonne compagnie. La preuve en est que l'Ésprit s′y rend présent selon l′image qui nous est donnée de l′huile coulant sur la barbe et les vêtements d′Aaron. Que fait-on dans ce rassemblement ? On cherche la compagnie de Dieu pour le louer, lui rendre grâces et recevoir une onction du Saint-Esprit. C′est ce qui s′appelle rendre un culte à Dieu. Jésus confirmera cette parole en disant :

Matthieu 18:20 Cardeuxoutroissont assemblés en mon nom, je suis au milieu d'eux.

Matt 18:20 ou gar eisin duo h treiv sunhgmenoi eiv to emon onoma ekei eimi en mesw autwn

Là c′est sounégouménoy qui est utilisé et traduit assemblé.(réunis)

Le culte individuel n′est évidemment pas exclu. Dans le Psaume I, nous avons l′assurance de trouver la compagnie de Dieu dans la loi de l′Eternel. Nous entendons alors Jésus frapper à la porte, s′invitant par le Saint-Esprit à participer à la réunion.des frères, et des sœurs évidemment. La loi ne quitte plus nos esprits et nous devenons comme des arbres plantés près d′un courant d′eau, portant du fruit et un beau feuillage qui est ici, l′image de notre santé spirituelle et de la réussite dans les projets.

Le méchant continue d′exister, mais il est comme la paille que le vent dissipe. Il ne tarde pas à être introuvable dans l′entourage des justes.

Pour les justes, en continuant d′être connus de Dieu, ils sont assurés de leur salut éternel.

Henri Darnès

Château Bleu le 31 décembre 2010

 

///////////////////////////////////////////////////://



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Autour de la Bible

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article