SATAN A DEMANDE A VOUS CRIBLER COMME LE BLE

Publié le par Henri

 

Le Seigneur dit aussi : Simon, Simon, voici, Satan a demandé instamment à vous cribler comme le blé.

 

ΚΑΤΑ ΛΟΥΚΑΝ 22:31 Greek NT: Westcott/Hort with Diacritics

Σίμων Σίμων, ἰδοὺ ὁ σατανᾶς ἐξῃτήσατο ὑμᾶς τοὺ σινιάσαι ὡς τὸν σῖτον·

 

Luke 22:31 New American Standard Bible (© 1995)
"Simon, Simon, behold, Satan has demanded permission to sift you like wheat.


 

On ne comprend pas pourquoi Dieu a laissé subsister Satan. Nous avons un tas de raisons pour lesquelles nous sommes prêts à faire appel d′une telle décision. Mais les raisons de Dieu ne sont pas les nôtres et nous devons donc faire avec. Nous le voyons dans le livre de JOB, avoir ses entrées jusqu′au trône et demander déjà à cribler notre frère dans la foi.

Dieu n′est-il pas certain de notre amour pour lui? A-t-il réellement besoin que nous passions par des épreuves ? Je pense que c′est nous qui avons besoin pour nous-mêmes d′être éprouvés pour qu′en définitive nous prenions des forces.

Peut-être que tous simplement nous apprenons, ce qu′on appelle en technologie : ″ le point de rupture ″

Le point de rupture c′est le,moment exact, où une pièce mécanique mise à l′épreuve se déforme ou se casse. Pour nous c′est l′image du moment où nous ne savons plus résister et où nous choisissons le péché. C′est ce qu′on appelle mettre à l′épreuve.

 

C′est un moment déplaisant. Jean affirme quelque part que nous ne péchons plus, tandis que Pierre nous dit que nous bronchons tous de quelque manière. Nous sommes donc toujours comme disait Paul attirés par le désir de bien faire et dans l′incapacité d′ arriver à ce but.

Quand nous manquons le but, nous avons péché.

 

Tous nos péchés peuvent être lavés dans le sang de l′Agneau, conformément au plan de Salut mondial offert et mis en place par l′Eloïm. Dans Esaïe, nous retrouvons le Saint-Esprit tenant Conseil. ,Une voix demande : ″ Qui marchera pour nous ? ″

Une autre voix répond : ″ Me voici ô Père pour faire ta volonté; ″

Le texte ne précise pas que le Saint-Esprit tient Conseil. Pourtant nous voyons qu′il n′y a aucune autre proposition. Le consensus Père-Fils tient au fait qu′ils sont l′un dans l′autre, comme le rappellera Jésus. Un même Esprit pour l′Eloïm comme pour tous ceux qui veulent entrer dans l′intimité de la volonté du Père et qui deviennent ainsi des fils. Jésus nous dit que cette filiation ne peut se faire que par lui.

Le chapitre 17 de Jean nous aide à comprendre cette imbrication de l′ Eloïm d′une part et de l′ offre divine de faire partie du bloc spirituel.

Cette façon d′interpréter peut paraître osée. Elle le serait si Dieu n′ avait pas décidé de se manifester physiquement dans le monde. C′ est ce qu′il a fait par sa Parole incarnée, précisément incarnée pour pouvoir servir d′ holocauste idéal et unique pour le pardon mondial des péchés.

Ce Dieu qui dans l′ Ancienne Alliance est invisible, inaccessible se manifeste par sa Parole incarnée ayant pris forme humaine, pour que nous puissions prendre la mesure de ce que nous ne pourrons jamais mesurer : la divinité et la sainteté de Dieu.

Jésus dit à Philippe : ″Celui qui m′a vu a vu le Père ″ C′est la raison principale qui empêche les juifs d′accepter ce changement de rapport et qu′ils ont un voile pour lire Esaïe. Ils devront attendre comme prophétisé dans Zacharie 14. 4, pour le reconnaître sur le Mont des Oliviers.

Satan ne va pas nous cribler, nous passer à l′épreuve pour une balance fausse, mais pour savoir si nous sommes d′accord à reconnaître dans Jésus, Dieu lui-même, venu pour régler le contentieux créé par Adam et Ève, ou, si nous voulons continuer à croire dans les vertus de l′Homme pour diriger la politique au sens étymologique du terme.

Toujours cette ambition de vouloir se passer de Dieu, voire de le supplanté. C′est ce qu′avait essayé Lucifer dans sa révolte; Voilà pourquoi il est maintenant expert pour nous mettre à l′épreuve, nous passer au crible.

On constate sur toute la planète la facilité avec laquelle l′Homme croit en l′Homme. Toute l′Histoire n′est que le récit de conquêtes et de défaites, de succès et de fiasco, de constructions de tours de Babel qui n′ aboutissent jamais. Encore de nos jours, nos politiques se débattent comme des pantins et partent à l′ asseau de moulins à vent. Jusqu′à la fin des prophéties de Zacharie, il en sera ainsi.

Le criblage des chrétiens, va permettre de savoir ce qui est valable et ce qui ne l′est pas. Forcément il va y avoir un tri, mais nous sommes personnellement responsables de notre état avant de passer au crible. Il va y avoir des choix vitaux ou mortels à faire. Jésus nous a montré qu′il n′y a que deux maîtres : ou Dieu ou Mammon le Dieu de l′argent, du profit à outrance regardé comme dieu omnipotent.

Les conjonctures économiques désastreuses actuelles ont mis en route les prophéties du dernier livre de la Bible. Ce qui attend le monde ordinaire et le monde chrétien, ce sont des lois drastiques qui régiront toutes choses et qui seront privatrices des libertés individuelles qui nous restent. Il sera difficile de traverser les tribulations auxquelles goûtera L′Église de Jésus avant son enlèvement. Satan nous a réclamé : nous serons criblés. A nous de tenir ferme dans la sanctification.

Lire aussi > "Le péché"

Publié dans Réflexion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article