Tourné vers l'homme ou vers Dieu ?

Publié le par Henri

Tourné vers l’Homme ou vers Dieu ?

En cette fin de 2011, nous avons de nombreuses occasions de nous tourner vers le génie humain et de l‘encenser surtout quand le porteur d‘une nouvelle technologie, le poète de talent, le peintre innovateur, le chanteur inoubliable, ou même le vertueux politicien vient de disparaître.
Que ne  doit-on pas à James JOBS ? Ila changé notre vie cloîtrée dans les distances infranchissables malgré la Poste, le Télégraphe et le Téléphone trop lents, coûteux ou réservés à des spécialistes. La science recule encore et encore ses frontières et un chercheur en chasse quasiment un autre.

      Dieu dans tout ça, fait pâle figure. On part du présupposé scientifique que tout est venu de rien si non d’un bigbang. Cependant derrière ce bigbang se trouve le mystère, la chose cachée infranchissable. C’est là que se trouve Dieu. Par sa Parole il crée. Il dit,  et la chose sort de notre néant pour exister. Sa Parole a déjà un rôle. Elle exprime en toutes choses la volonté de Dieu. Plus tard elle aura le rôle d’Ambassadeur pour annoncer la volonté de Dieu, la loi Constitutionnelle du Royaume de Dieu.  Elle prendra sur elle la mission de sauvetage de l’humanité perdue par les bâtisseurs de Tour de Babel, d’une part et par l’action de Satan sur chaque individu, en proposant toujours le Royaume de Dieu. Pour cela, cette Parole de Dieu prendra forme humaine et s’offrira volontairement en sacrifice pour le pardon des péchés. Le pardon est offert aux cherchant Dieu de toute Nation et enfin dans un grand pardon (yomkipour) pour les retardataires de son peuple après la dernière délivrance d’Israël.
             Dieu a montré à l’homme fait à son image, que notre destin n’était pas obligatoire, mais la résultante d’un choix délibéré. L’homme a eu la possibilité de se rebeller, mais il se condamnait à mort. Les yeux peuvent maintenant s’ouvrir sur le seul Dieu, le véritable, qui a créé l’homme pour lui démontrer son amour. Celui qui est appelé son Fils, est tout simplement sa propre Parole. Il n’y a pas trois Dieux avec chacun son Esprit mais l’Esprit de Dieu qui se diversifie comme il l’entend, non seulement par lui-même Père-Fils, mais d’un seul Être par l’Esprit. Le Fils est la façon de Dieu de montrer d’où sort cet Homme vertueux, capable de miracles, de ressusciter des morts. Dieu dit du Fils « Je t’ai engendré aujourd’hui ».
  Un tel exploit du Dieu invisible, qui consiste à faire de sa voix une personne audible et tangible n’est pas à la portée de l’homme.
   C’est pourquoi La Parole de Dieu : Jésus, peut affirmer sans équivoque : « Je suis l’Alpha et l’Oméga. Le commencement et la fin. »  Elle nous dit aussi que rien ne peut être changé ou modifié dans le Livre.
  La fin de l’Histoire de l’Humanité sur la Terre fait actuellement l’objet d’un consensus scientifique, ésotérique  et religieux.
Il en fut de même avant la naissance de Jésus. Les mages étaient des astronomes qui tâtaient à l’Astrologie. En même temps les religieux attentifs savaient par la Bible, qu’un Messie était promis. Seule l’ambition politique de Rome à construire son Europe, n’avait rien à voir avec les Juifs. Mais elle a fini par plonger.
      Le temps est actuellement de voir s’il faut rendre un culte à la créature au lieu de le rendre au Créateur.

 

Henri Darnès



  
 
 

Publié dans Réflexion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jt joubert mc 23/03/2012 06:53

copie a mes contacts merci Henri de tout

BONNE SANTE BONNE CONTINUATION

Voila ce qu'ecrit le pasteur henri Darn-s mon ami sur la fin d es temps sur son blog mission chretienne 66

Affaires domestiques et du Monde
« Comme Jésus était en chemin avec ses disciples, il entra dans un village, et une femme, nommée Marthe, le reçut dans sa maison. Elle avait une sœur, nommée Marie, qui, s'étant assise aux pieds du
Seigneur, écoutait sa parole. Marthe, occupée à divers soins domestiques, survint et dit: Seigneur, cela ne te fait-il rien que ma sœur me laisse seule pour servir? Dis-lui donc de m'aider. Le
Seigneur lui répondit: Marthe, Marthe, tu t'inquiètes et tu t'agites pour beaucoup de choses. Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée. » Luc 10
:38-42




Un bon sermon n’est pas plus mauvais lorsqu’il est prêché dans une maison ; et les visites de nos amis doivent être aménagées de façon à faire du bien à leurs âmes. Etre assis aux pieds de Christ,
signifie un empressement à recevoir sa parole, et une soumission à son conseil. Marthe pourvoyait à l’accueil de Christ, et de ceux qui étaient venus avec lui. C’était ici du respect envers notre
Seigneur Jésus et un juste soin des affaires de la maison. Mais quelque chose était blâmable. Elle s’occupait trop du service ; de la suffisance, de la variété, et de l’exactitude. Les affaires du
monde sont pour nous un piège, si elles sont une entrave au service de Dieu, et si elles nous empêchent d’obtenir du bien pour nos âmes. Quel temps inutile est gaspillé, et combien de dépenses sont
inadéquates, même pour accueillir des docteurs de l’évangile ! Bien que Marthe soit à cette occasion trouvée en faute, elle était cependant vraiment croyante, et dans sa conduite générale elle n’a
jamais négligé une chose nécessaire. La faveur de Dieu est nécessaire à notre bonheur ; le salut de Christ est nécessaire à notre sécurité. Où ceci est compris, toutes autres choses seront
accomplies comme il le faut. Christ a déclaré que Marie a choisi la bonne part. Car une chose est nécessaire, et cette chose elle l’a faite, c’est de s’abandonner au conseil de Christ. Tout ce qui
fait partie de cette vie nous sera enlevé, quand nous-mêmes en serons enlevés ; mais rien ne nous séparera de l’amour de Christ. Les hommes et les démons ne peuvent pas l’éloigner de nous, et Dieu
et Christ ne le veulent pas. Accomplissons avec diligence la chose qui est le plus nécessaire. Que Dieu bénisse Sa Parole. 'Pasteur Mobio)




Ce bref passage dans la vie d'un foyer d'il y a bientôt 2000 ans, nous montre que rien n'a changé. En ce février 2012, c'est la fièvre des élections présidntielle qui est l'exemple de l'agitation
pour être au top. C'est le moment des promesses sincères, certes, n'en doutez pas, mais qui ne peuvent jamais ête tenues, pour la bonne et seule raison, que tous les projets n'ont quasiment aucune
base sur les lois de Dieu que l'on pourait traduire sommairement par Travailler, Aimer; Partager.
Les efforts de l'homme quoique siuvent louables, manquent de sel divin, ou alors d'un des trois pieds du tabouret Liberté Egalité Fraternité sur lequel est assise la République. Nous allons bientôt
ressembler au bûcheron de Monsieur de La Fontaine : "Quel plaisir a-t-til eu depuis qu'il est au monde ?"
Tandis que certains affolent les riches en les menançant de prendre trop, personne ne s'inquiette de ce qui reste au pore-monnaie des gens ordinaires, quand ils sont dépouillés par les ponctions
fiscales. Où allons-nous ? demandent les braves gens !
Les biblistes le savent. la fin du système économique et monétaire est en route avec tous les aléas déja connus 666. La déflagration d'une troisième guerre mondiale est en vue quasi directe,
dirigée par certains islamistes assoifés de sang, contre Israël. On connaît les déclarations de M. Ahmadinedjad qui souhaite la mort d'Israël.. Encore un fou qui pense pouvoir détruire le peuple
élu de Dieu. Dieu s'occupera de lui et de ses autres alliès. Prions pour que la France ne s'engage pas contre Israël. Il va y avoir du dégat rayonnant le feu, la fumée et le souffre. Je ne connais
qu'une arme avec trois effets : Physique, thermiques er radioactif.
Cependant le chrétien ne s'inquiète pas. Celui qui aime Dieu est enlevé avant le Déluge et la destruction de Gomorhhe ert Sodome. Je m'adresse à eux pour le dire de veiller à ne pas tomber dans les
pièges de Satan, très à l'oeuvre en ces derniers temps. Voyez où vous en êtes de votre rapport avec Jésus-Christ car le temps est désormais très court qui verra le départ de l'Eglise...Pourquoi pas
le 1er Tishrei 5773 ou 16 septembre 2012 ? Juste pour ceux qui veulent une date et non pour ceux qui sont prêts.



bRAVO Henri VOUS FAITES MOINS DE FAUTE QUE MOINS

APPLICATION DE LA METODE PYTHGORERE

sur 38/42

3*Y24 *8 *Y 24 x2 =27 648 276*48 =13248 132*48 63*36 = 2268

58*96 (96 constante fermat ) soit 3Y( 12 24 48)*8*Y( 12 24 48)

*2 = 27 soit les constantes (96 -15 , 27 9) (6 6 9 9)

105 DESCARTES

en pythagore 6 y 48 6 9 y 48 ( 746496 7464*96) (Ref 572 a 528 518 )

572 + 528 +518 = 1618 calendrier gregorien (cooptes)

Henri 25/07/2012 20:37



L'homme tourné vers l'homme ne va jamais très loin.


De même que l'habit ne fait pas le moine, l'architecture ne fait pas l'Eglise.


QDTB.  Henri