TOUT JOYEUX EN ENFER

Publié le par Henri

       I. LA PRIERE DE JESUS.

Jean 17.3  " Voici quelle est la vie éternelle : c'est qu'ils te connaissent  toi le seul  véritable Dieu".    La première proposition met en exergue un lieu "la vie éternelle". Ensuite il est question d'une personne " le seul véritable Dieu" . Déjà dans ce seul énoncé, s'élève le cri des clochers : " Comment peut-on connaître Dieu mieux qu'au sein de notre Eglise ? Nous sommes les seuls détenteurs de la vraie vérité, même si notre modestie nous oblige ci et là à atténuer un tant soit peu notre assurance.
  Il faut distinguer entre l'enseignement qui dit :" Voilà le portrait de Dieu " , et l'enseignement qui permet à chacun de   connaître, de rencontrer le seul véritable Dieu. Beaucoup d'Eglises traditionnelles et même plus récentes ont jugé suffisant  d'enseigner aux croyants qui est Dieu au lieu d'aider les gens à trouver le chemin qui mène à Lui. La différence est énorme. Le Dieu enseigné sera toujours différent du Dieu qui s'est révélé. Le Dieu enseigné satisfait au besoin religieux. Le Dieu révélé pourvoit aux besoins vitaux .On comprendra tout de suite le besoin d'une révélation qui doit logiquement faire suite à la démarche intellectuelle de l'instruction religieuse . Cette démarche ne commence pas forcément dans une Eglise. La nature elle-même enseigne l'existence d'une supra intelligence qui a ordonné toutes choses depuis la suspension des luminaires dans le ciel jusqu'au développement de l'information contenue dans tout germe pour l'élaboration de la vie. Une somme colossale d'informations est contenue ainsi dans des ordinateurs naturels qui ne fonctionnent que par la seule volonté de Dieu. Certains nomment  Hasard ou Nature le Dieu créateur de toutes choses. Cependant ni le hasard ni la nature par eux-mêmes  ne sont capables de modifier quoi que ce soit. Quand cela se produit, il en résulte des monstruosités comme le genre trisomique. La terre restera de la terre aussi longtemps que vous pourrez l'observer , même en passant le relais à plusieurs générations. Par contre Dieu a façonné l'homme à partir de la terre et lui a insufflé la vie. La vie échappe encore à une définition qui en permettrait la  création. En milieu hospitalier on déclare mort un corps qui n'a pas d'activité cérébrale. L'existence reste un mystère même pour ceux qui pensent descendre d'un singe. Pour ceux qui se savent faits à l'image de Dieu, rien de plus sur le comment. Seulement une assurance sur l'Auteur et une indication de volonté :  Genèse 2.7 (Chouraqui) " IHVH Eloïm forme le glébeux-Adam poussière de la glèbe-Adama. Il insuffle en ses narines haleine de vie: et c'est le glébeux un être vivant." Bara', en hébreu ,  créer, n'existe que pour Dieu. Mais comment faire pour connaître Dieu ? La question est d'autant plus importante qu'elle est rattachée à la vie éternelle. Tout d'abord voyons qui peut accéder à cette connaissance de Dieu. Très normalement, tout pécheur doit y accéder. En effet c'est le pécheur qui ne connaît pas Dieu qui est appelé à le rencontrer personnellement . Nous n'entrerons pas dans la prédestination des vases de colère ( Rom 9 : 22 ) car Dieu ne désire pas la mort du pécheur, mais qu'il se repente et qu'il vive. ( I Tim. 2: 4) Force pourtant est de constater l'impossibilité d'introduire certaines personnes dans le Royaume de Dieu. Cet état de fait est plus pénible à vivre quand il concerne des parents, des amis, des personnes si humanistes parfois qu'elles attirent notre sympathie, mais nous ne saurions forcer là, où le Seigneur laisse intact le libre arbitre de chacun et même abonde dans le sens de la volonté qui le contre en endurcissant qui il veut.( Roml 9 : 18 ) La constante , c'est que Dieu résiste aux orgueilleux.
Seul l'homme inconscient de sa  déchéance peut se croire par son seul mérite au-dessus de la création et même se demander par quelle aberration l'homme est sur Terre. Le descendant d'Adam qui croit en son Créateur sait, lui, qu'il est la conséquence de l'amour de Dieu qui veut partager Son amour, c'est-à-dire Sa nature même. Personne n'ayant demandé à venir à l'existence, on peut légitimement penser que: "Dieu ne  désire pas la mort du pécheur, mais qu'il se repente et qu'il vive." ?

                 Le seul véritable Dieu.


Tant de gens se tournent vers n'importe quoi pour s'en faire un dieu, tandis que d'autres veulent savoir pourquoi servir le nôtre et pas celui du continent voisin.
La meilleure preuve se trouve dans la Bible      1 Roi 18 : 16  et ss,  et donc est certainement renouvelable dans le contexte moderne.
Encore aujourd'hui un disciple du Christ peut mettre au défi n'importe quel dieu ou puissance occulte, face au Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. Le résultat est garanti. Mais le temps presse. Avec la fin des temps qui approche , le Diable et ses anges vont éblouir tout un chacun par des miracles et des prodiges qui auront l'apparence d'actes de Dieu. ?

       Ce Dieu se veut un Père pour ses fils.? . Il reste absolument sourd aux cris de ceux qui n'écoutent pas sa voix. ?
On comprend mal l'arrogance de tous ceux qui ne connaissant pas Dieu, ont quand même l'audace de dire  en commentant  une   quelconque   calamité :  " Mais que fait donc Dieu ?"  Ils veulent ignorer que le seul coupable c'est l'homme
Croire que nous descendons du singe, c'est leur faire injure. Jamais ces animaux n'auraient réussi à conduire la ruine de la Terre telle que nous la voyons et la prévoyons .

      II     QU'ILS SOIENT UN.

C'est aussi dans la prière de Jésus. En regardant autour d'eux, certains théologiens ont pensé que le Père n'avait pas entendu la prière de son Fils ? ou bien qu'il différait pour y répondre. D'où le besoin d’œcuménisme.
Faut-il être éloigné à ce point de Dieu, pour croire que le Père pourrait mettre un certain temps , à écouter c'est-à-dire  à répondre à son Fils bien-aimé
L'unité est faite évidemment et tout naturellement  pour ""ceux qui sont en Jésus-Christ ". Pour les autres, "ceux qui sont dans une église", le problème reste tout aussi évidemment en entier. Le simple bon sens en démontre le caractère utopique et dangereux. Utopique car on ne peut pas avoir des assises différentes pour édifier quoi que ce soit. On ne peut pas par exemple dresser la Tour Eiffel rive droite et aussi rive gauche. L’œcuménisme le peut! Il prétend adhérer au salut par la foi ou par le mérite. Il prétend adorer Dieu en esprit et en vérité et se prosterner devant des statues. Il prétend mettre son salut en Jésus-Christ et en d'autres personnes. On pourrait continuer encore et conclure que les descendants actuels des huguenots, sauf quelques uns, iraient en courant assister à une messe avant d'aller ramer sur les galères du roi.

On pourrait continuer encore et conclure en remarquant que les huguenots auraient mieux fait d'assister à une messe pour éviter de ramer jusqu'à la mort. Pour ce qu'en font leurs descendants de la  Sola scriptura, que ne se sont-ils évité les supplices qui furent les leurs !
 Peut-on  au nom de l'amour fraternel qu'il ne faut évidemment pas exclure, se complaire dans un amalgame doctrinal ? Et qu'on ne me parle pas d'humilité  quand on  est  capable de  reprendre la prière de Jésus que l'on croit inexaucée pour faire une unité que Jésus n'a  pas  demandée.
Décidément l' Imitateur se trouve partout. Je ne souhaite pas qu'il arrive à faire l'unité des erreurs. Mais évitera-t-on cette horreur ?
Au XVI S les croyants attachés au Livre n'allaient pas à la messe. Leur profond souci était de convertir le catholicisme romain à l'Evangile. , de revenir aux sources apostoliques.
L’œcuménisme exclut , à cause de ceux qui ne peuvent pas réviser leurs positions doctrinales, ou qui ne veulent rien modifier, tout retour aux sources. Son souci c'est la gestion commune des pollutions spirituelles désormais communes
Le même personnage est toujours à l’œuvre quand il s'agit de mélanger le pur et l'impur et de faire des attelages disparates , car c'est là, sans jeu de mot, que le bât blesse.
Le travail qui résulte d'un tel attelage est décevant, obligatoirement décevant. Il ne correspond pas à ce que Dieu attend de ses fils. Ce que Dieu attend c'est l'unité en son Fils et non une impossible union d'hommes par des moyens humains.
Ce sont les unions de doctrines qui ont placé hier dans le Temple avec Achab , les poteaux  d'Astarté et aujourd'hui avec l’œcuménisme  , les stèles supportant des représentations conventionnelles de serviteurs et de servantes de Dieu, décédés (ou en vie) et devant lesquels on se prosterne et le fatras des hérésies.  Or Dieu a voulu faire de chacun de nous le Temple du Saint-Esprit.    ( I Cor; 3 : 16)   Il ne saurait habiter un temple où sont érigées en formes à idolâtrer quelque représentation humaine qui soit, quelque philosophie ou idéologie, ou encore un dogme supra apostolique, au nom d'une union qui, nous continuerons à le voir, est aussi illusoire que dangereuse.

                   Unis en Jésus.

L'unité en Jésus ne se décrète pas. Elle ne s'invente pas. Ce n'est même pas une organisation de groupe. qui la démontre. Le travail d'une église peut être un moyen de l'apologétique; seul le travail personnel peut permettre l'union à Jésus-Christ. Parvenu à ce stade, le disciple de Christ ne voit pas la nécessité de faire béni-oui-oui à tout vent de doctrine. Il n'a qu'un seul but: mettre en pratique la mission d'évangéliser.
L'Europe en général et la France en particulier sont devenues un champ de mission extraordinaire.  Assis sur un passé spirituel plus ou moins glorieux, les Français ont abandonné Dieu par abus de l'exercice de la liberté accordé par la Révolution. La culture est restée "chrétienne", mais le coeur n'est plus tourné vers Dieu. Désormais nous n'avons plus rien à envier à  d'autres peuples en matière de désordres moraux, psychiques et par voie de conséquence, physiques. Nous sommes atteints par les mêmes maux. L' illusionniste Satan fait parfaitement son œuvre. On connaît un de ses derniers cantiques :" Nous irons tous au Paradis." C'est de la désinformation spirituelle. En le chantant, des millions de personnes s'engouffrent  tout joyeux en Enfer.. C'est là qu'il y aura des pleurs et des grincements de dents. C'est là que se rencontreront tous ceux qui auront adoré la Bête au lieu du Créateur.  L'enseignement actuel dit que l'homme descend d'une bête. ; Aucune preuve scientifique ne peut étayer cette théorie. C'est une question de foi tant que ce n'est pas démontrable par les voies de la science. En parallèle le disciple de Christ sait , par la foi ,qu'il a été créé à l'image de Dieu et tout son être ne demande qu'à tendre vers ce Dieu en mémoire dans ses gènes. Notre vide intérieur en forme de Dieu aspire au remplissage. C'est cette aspiration qui a vidé certaines églises et qui en a rempli d'autres. La théorie de l'évolution n'a pour seul but que la négation de Dieu dont la réalité est insupportable à certaines personnes.  La Bête, symbole des grandes puissances mondiales, (Dan 7: 3 à 23) est aussi celui de l'Antéchrist qui sera l'instrument de Satan dans les derniers jours. (Apo.11 : 7 et ss) Ici encore Dieu n'oblige personne.  Chacun est libre de choisir de quoi  ou de qui il est l' image
Etre l'image de Jésus-Christ , c'est entrer dans l'Eglise de Christ, la seule qui soit parfaitement unitaire à cause de la ressemblance de ses membres avec leur Chef.   De ce fait il n'y a pas de phénomène de rejet; la greffe des membres de même nature est compatible.
La prière que Jésus a adressée à son Père ne pouvait que concevoir cette unité où tous sont un comme il est un avec le Père. C'est l'unité dans la sainteté, la mise à part   par l'adoption pleine et entière de la loi d'amour. Loi unique , introuvable dans une autre religion,  cette loi considère le besoin d'aimer son prochain comme soi même et Dieu par- dessus tout et tous. Hélas ! Beaucoup de personnes n'ont même pas appris à s'aimer elles-mêmes ; comment vont-elles pouvoir aimer convenablement leur prochain ?


           III    L E S    S E C T E S .


Avec les exactions qui ont été leur fait, les sectes sataniques de tous les pays ont fait parler d'elles. L'ennui c'est qu'elles n'aient pas été dénoncées comme sataniques. De ce fait, certaines braves personnes voient dans ce qui n'est pas l'Eglise institutionnalisée, (celle où on les a portées sur les fonts baptismaux,) à tous les coups et sans aucun doute un repaire de brigands. Les journalistes les premiers , soit par désinvolture ou par ignorance, ont été incapables de faire dans la nuance. Peu importe. Les premiers chrétiens étaient aussi considérés comme représentant une secte. ?
 Les sectes pseudo-chrétiennes sont les plus néfastes. Bible en main et un autre livre à côté qui dit mieux que la Bible, elles font un ravage qui réjouit Satan, en niant la divinité de Christ, en minimisant la divinité de Christ ou encore en mettant Christ derrière d'autres personnages. Les sectes qui n'ont pas à rougir de leur isolement et qui se construisent à partir du respect intégral des Saintes Ecritures, font un travail de fourmi dans l'évangélisation. Elles savent que le temps est court pour annoncer la Bonne Nouvelle du Salut. Personne n' oblige personne en  quoi que se soit
 Chaque individu fait selon sa conscience et son savoir faire en restant à l'écoute du Saint-Esprit. Leurs membres ont  un conducteur spirituel assisté d'anciens et de plus jeunes. Personne n'est supérieur; tout le monde est frère en Jésus-Christ. Après leur nouvelle naissance, comme l'a proposé Jésus-Christ à Nicodème, un notable de l'époque, les personnes demandent leur baptême par immersion comme l'a reçu et ordonné Jésus.
Les sectes qui n'ont pas à rougir de leur isolement, font un travail de fourmi. Chaque membre d'une secte de disciples véritables de Christ est mû par l'obligation morale d'évangéliser. Personne ne le lui demande ni le surveille. Il se laisse guider par son statut de "nouveau né". Cette nouvelle naissance est une véritable métamorphose.
Les sectes à fondement de christianisme apostolique, essaient de défendre la vérité enseignée par les apôtres, d'où leur qualité d'apostolique ou encore d'évangélique. Elles enseignent ce qu'elles trouvent dans la Bible et rien d'autre. Elles affirment que seul Jésus-Christ et lui seul,  par sa mort sur la croix est capable de procurer la vie éternelle à qui en éprouve la nécessité. et qui le croit.
Nous sommes loin des tableaux des sectes dangereuses. Nous faisons connaître le Salut de Dieu par Jésus-Christ en apportant la paix, l'amour et la joie tout autant que nous en recevons de Dieu.  Cependant nous ne permettons jamais à notre amitié pour quelqu'un de passer outre, pour nous-mêmes, les vérités contenues dans la Bible. Comme Luther nous disons:" Je ne puis autrement" C'est pourquoi nous condamnons hautement, pour nous-mêmes,  l’œcuménisme dont l'inter tolérance est pleutre et coupable. Pleutre de peur d'être taxé d'intolérant; coupable pour ne pas déclamer la vérité biblique..; mais nous laissons à chacun le droit d'en jouir à sa guise.
Peu m'importe d'être marginalisé et traité d'intégriste ; mon souci, c'est d'être fondamentaliste, fondé sur le Rocher des Siècles et non sur quoi que ce soit ou qui que ce soit d'autre.
Voilà, c'est maintenant l'heure de l'Antéchrist. L’œcuménisme fait le lit du New Age, et le New-Age celui de l'Ordre Mondial qui se prépare à grands pas, avec la greffe de la micropuce sur la main ou sur le front. ? Quand on est capable de prier avec des animistes comme l'ont fait des leaders que je ne nommerai pas ici, mais qui se disent chrétiens, on se trouve dans la même situation que ceux qui avaient érigé des poteaux d'Astarté dans le Temple de IHVH l'Eternel
Dans l' Ordre Nouveau, une seule pensée  économique, philosophique et religieuse sera tolérée. Vous aurez en plus dur ce que la Terre a connu de pire comme dictateur. Ceux qui ne se soumettront pas seront exclus. Les autres devront adorer la Bête qui aura remplacé  Dieu et tous les dieux de toutes les religions. Ce sera un œcuménisme complet. Veuille le Seigneur nous enlever, avant cette calamité. Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu'il ne paraisse qu'en son temps. Car le mystère de l'iniquité agit déjà; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. Et alors paraîtra l'impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu'il anéantira par l'éclat de son avènement. L'apparition de cet impie se fera par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l'iniquité pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d'égarement, pour qu'ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l'injustice soient condamnés." (II THES 2: 3, 12 )
  Le plus important c'est que nous affirmions que seul Jésus-Christ, par sa mort sur la croix, sauve chaque homme qui en découvre la nécessité. Rien d'autre ni personne d'autre ne pouvant obtenir le salut éternel car lui seul est médiateur entre Dieu et les hommes. C'est le seul  chemin qui soit donné aux hommes pour accéder à la félicité éternelle . Lui seul détient la Vérité et la Vie.
Il n’est pas un chemin parmi d’autres. Il est?:  le , chemin. Il n’y a pas d’autre nom qui soit donné aux hommes par lequel nous puissions être sauvés. (Actes 4?:12). L’Ecriture précise?: «? Il n’y a pas un seul juste, pas un seul…(Rom 3?: 10) . La secte catholique romaine, n’est pas d’accord avec ce texte de l’Ecriture, car il lui est impossible de l’appliquer à Marie mère de Jésus. En effet, les erreurs promulguées et qui sont imprescriptibles, pour cette même église, ne sont pas modifiables. Elles sont donc un mur infranchissable par ses propres exégètes. Nous ne pourrons pas voir d’ailleurs en détail, ce qui est immuable dans les erreurs de Rome, mais tenu caché à beaucoup.

IV       QUARE ME REPULISTIS ??

 Pourquoi me repousses-tu ? La question a fait déjà couler beaucoup d'encre après avoir fait couler le sang. Rassurez-vous nous allons rester dans les joutes verbales et aussi courtois que possible. Comme Dieu nous ne désirons pas la mort du pécheur, mais qu'il se repente et qu'il vive.
Quand on veut étudier le christianisme de près, on doit se rendre compte pour le comparer au catholicisme de Rome, que l'on n'a pas les mêmes références. Pour Rome il y a deux sources de références : la tradition et l'Ecriture Sainte. Pour les chrétiens issus de la réforme il n'y a qu'une seule source déclarée c'est la Bible. L'Ecriture Sainte reste le seul étalon qui soit admis dans les discussions théologiques. Cependant tout n'est pas aussi simple. Au milieu et entre les Eglises issues de la Réforme, on trouve des nuances d'appréciation  pour dire que la Bible est la Parole de Dieu le texte étant plus ou moins sacralisé . Pour d'autres encore la Parole est tellement vivante qu'elle fournit non seulement le logos mais encore le rhèma. Je ne ferai pas ici la distinction entre logo et rhèma . Le nombre de livres canoniques de la Bible s'élève à 66. Les Bibles catholiques, la TOB et CHOURAQUI font paraître les apocryphes ou deutérocanoniques (version des Septante et Concile de Trente.) Ces livres ne sont pas reconnus inspirés par le Saint-Esprit. Il est vrai que le Nouveau Testament a été en partie transmis oralement avant que d'être fixé par écrit. Mais ce qui est fixé et reconnu reste le seul étalon valable, la seule autorité reconnue indiscutable par les tenants du Livre. Que d'autres soient envahis par des traditions, des conciles et autres bulles, c'est leur affaire; leur intérêt, si l'on peut dire, c'est de tordre le sens premier et obvie de l' Ecriture  Sainte .
Le problème des références étant ainsi posé, est-il possible de s'asseoir pour, en discutant, chercher à atteindre la vérité ?
La réponse est négative. Comment trouverions-nous la même distance avec un mètre  étalon différent ? Si nous ne pouvons pas mesurer avec la même unité, nous ne pouvons pas être d'accord sur grand chose . Il faudrait déjà tout un livre pour dénoncer les erreurs du catholicisme actuellement contenues par la pédale douce pour ne pas effaroucher les Protestants. En effet, le but non caché du Pasteur de Rome, c'est de faire revenir dans le bercail les brebis perdues .
Personnellement je crois que c'est possible. Les Protestants ne protestent plus sur grand chose de nos jours. Eux qui voulaient réformer l' Eglise Catholique, ont aujourd'hui perdu la face. Ils l'ont perdue par leur éthique, devant les Catholiques et devant d'autres Eglises Evangéliques par leur accord sur le génocide d'enfants, à travers l'I.V.G.  Une clinique luthérienne s'est distinguée par l'amour  dans ce domaine en 1996. Aucun chrétien digne de ce nom ne devrait approuver l'organisation légale du meurtre . Les IVG ont tué plus de monde qu'Hitler à la dernière guerre mondiale. Il faut savoir que l' I.V.G est devenu un moyen naturel de contraception, les cas médicaux et sociaux étant largement minoritaires dans cette affaire. Ils ont encore perdu la face en rampant devant le catholicisme, avec la question déjà citée : " Dieu  a-t-il  réellement dit ? "
Assister aux célébrations d'une Eglise c'est la cautionner avec tout ce qu'elle représente de vrai et de faux.
Pauvre Roland, pauvre Marie Durand, que n'assistâtes  point,  vous  non plus, à une messe !
 Pour éclairer votre lanterne , je vous recommande le livre de A. ANTOMARCHI. publié (en 1950 mais toujours vrai) ,  par la SOCIETE  CENTRALE D' EVANGELISATION, 47 Rue de Clichy , 75009 PARIS  et qui s'intitule "ROME FACE A L' EVANGILE". (Il n'y avait pas encore une forte concentration œcuménique.) Plus récent un ouvrage de Thomas -Brès "LE VOILE RECOUSU PAR LE CATHOLICISME." que vous trouverez dans les librairies chrétiennes.
Aucun compromis n'est possible avec Rome. Le renouvellement du sacrifice à la messe, la limitation du sacerdoce et sa transmission, le culte des morts et la mariolâtrie, le mode de baptême et sa signification,  et la liste n'est pas exhaustive, sont  autant de choses qui n'ont aucune signification pour certains, qui peuvent ainsi  "oecuméniser"  mais qui sont imbuvables par d'autres. Mais du temps que le pape consacrera la France à Marie, nous l'aurons recommandée aux armées du Christ contre l'Antéchrist.


V       ET ILS SERONT MON PEUPLE.


En  marge des Eglises traditionnelles, un peuple dans le monde se lève pour Dieu. Ce constat procure une joie extrême, car ce sont les Eglises débarrassées de l’œcuménisme qui sont en train de remplir leurs bancs. Toute fois elles sont aussi débarrassées du fait que les brebis ne leur appartiennent pas . Elles ne perdent pas de temps à se les disputer, mais elles emploient leur temps à les faire aller vers le Seigneur et vers lui seulement. Les personnes éprises d'unité devraient voir dans cette optique  où L' Eglise ultra  organisée est devenue obsolète. Il y a un tel hiatus entre la vie telle que certains la vivent à l'intérieur de L' Eglise, d'une part,  et la vie telle qu'ils la vivent dans le monde , que beaucoup de personnes  ont découvert la difficulté  pour dire de quelqu’un :" Il est chrétien."?
. A l'approche de la fin de l'économie terrestre, ce qui va se produire va être extraordinaire. D'un côté on va voir grandir l'esprit religieux traditionnel du troupeau qui va à la perdition. D'autre part, l'Esprit de Dieu va se manifester pour ceux qui seront sauvés. La distinction ne sera pas aisée. L'Ennemi va singer les miracles de Dieu et fera ses propres conversions.

Seul le retour massif à l'Ecriture peut apporter la Lumière par la Parole dans le monde qui maintenant de toute façon et sans être "apocalyptique" , touche à sa fin. Nos savants le savent très bien. Bien sûr, ce n'est ni pour demain ni pour après-demain , mais la Terre ne résistera  pas à la destruction  systématique entreprise par l'égoïsme de l'homme, sa cupidité et sa bêtise démontrée par l'exploitation de la science sans conscience.  L'amour de Dieu et des Hommes ayant été abandonné, le genre humain en supporte les conséquences.
La Terre aurait pu être un havre de paix et de bonheur beaucoup plus significatif, si les personnes avaient voulu vivre avec Dieu et non contre lui. Cependant les choses peuvent encore changer aujourd'hui encore pour qui veut faire la paix avec Dieu , et la différence être sensible.?


VI           BALLOTES ET EMPORTES A  TOUT   VENT DE DOCTRINE

Eph. 4 : 11 à 14 est très intéressant  car il parle de l'unité dans la foi donnée par le ministère des apôtres, des prophètes, des évangélistes, des pasteurs et des enseignants... jusqu'à ce que nous parvenions tous à l'unité de la foi. Il n'est pas parlé ici d'un bouillon de culture doctrinal
Comme quoi il est toujours bon de jeter un coup d’œil sur la Bible de temps à autre pour savoir  quel est le fondement sur lequel se reposer. Tout le monde chrétien est d'accord la dessus en ajoutant:" Que tout le monde vienne donc chez nous et l'unité sera faite." Croyez-vous qu'il soit sérieux de parler de la sorte ? Avant d'arriver à l'âge adulte, il faut parvenir à  la connaissance du Fils. Que ceux qui en sont là lèvent le doigt ! Merci pour ceux qui ont levé le doigt; Ils ne sont pas emportés à tout vent de doctrine  ?par le jeu des humains, par leur astuce au fourvoiement de l'erreur, et ils professent la vérité dans l'amour...par lui qui est la tête : Christ.
On respire beaucoup mieux.  Le monde religieux peut s'effondrer sans que la Terre cesse de tourner et le salut de Dieu continuera à s'appliquer aux Hommes de bonne volonté.  Il ne s'agit pas de fouiner à la loupe dans l’œil du voisin, pour y trouver une poussière, mais de considérer les troncs qui encombrent encore   notre vue personnelle.

Quand chacun se sera rendu compte que ce n'est pas le syncrétisme doctrinal qui le sauvera, mais seulement la qualité de son rapport personnel avec Christ, alors et alors seulement commencera un pas vers l'unité qui ne peut être qu'en Christ.
La séduction dans l’œcuménisme c'est l'union et non l'unité. L'unité vient de Dieu. L'union vient du diable. Certains chrétiens qui ont peur d'attraper un mauvais esprit s'ils invoquaient le Saint-Esprit auraient mieux fait d'être attentifs à l'esprit du malin derrière l’œcuménisme. Par l'union , le diable avance ses cartes. Il est en train de suggérer maintenant le mondialisme en matière politique.  D'aucuns y plongent avec la même frénésie.

 VII    L'ESPOIR DANS LA NUIT.

   Malgré les faux enseignements donnés çà et là, la lumière du Christ parvient à éclairer le monde. Elle en a la puissance. Au milieu d'un monde pourri par la drogue  chimique et philosophique , initié à  la violence, tourné vers la jouissance  égoïste immédiate et ignorant l'intérêt du prochain et  le Dieu de la Création, Jésus-Christ fait encore connaître son nom aujourd'hui.
En 1996 où ce livre est écrit, l'Afrique est atteinte par une vague de la connaissance de Christ même parmi les musulmans, au grand péril de leur vie. L'Amérique du Sud voit des milliers de personnes abandonner l 'Eglise Catholique pour se tourner vers le Christ ressuscité. Les visites désespérées du pape n'y changent rien. L'Espagne connaît un réveil marqué en Catalogne. Les églises évangéliques y poussent comme champignons.   Le réveil devrait atteindre la France dans les prochains mois. Le peuple de Dieu est en marche. Je prie pour qu'il ne tombe pas lui aussi dans la séduction de l'union. L'heure est venue, et peut être est-ce la dernière fois pour vous cher lecteur ou chère lectrice, où il vous soit permis de faire le bon choix. Demain n'appartient à personne.
"Aujourd'hui si vous entendez Sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs."?
Il n'y a qu'une chose à savoir en priorité, c'est que Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fil unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas , mais qu'il ait la vie éternelle". ?
Vous êtes aimé de Dieu, car alors que vous êtes pécheur, le fait que Jésus est mort sur la Croix, vous donne la possibilité d'être pardonné de tous vos péchés. Tous c'est tous. C'est le sang de Jésus qui nous lave. Dieu n'a voulu voir que ce sang pour que nous soyons justifiés. Ne soyez pas plus sévère que Dieu. Croyez seulement que le sacrifice de Christ fait une fois pour toutes,? n'est pas renouvelable, qu'il est perpétuel et donc que vous pouvez en bénéficier à l'instant même où vous lisez ces lignes.
Demandez seulement pardon à Dieu de tous vos péchés. Dites que vous ne voulez plus pécher mais vous tourner vers Christ qui vous sauve pour une nouvelle vie avec lui. Recevez maintenant la paix de Dieu qui surpasse toute connaissance , dans votre coeur. Mettez-vous en quête d'une église de Pentecôte ou du Plein Evangile et vivez avec des chrétiens une vie authentique? , renouvelée en Jésus-Christ , jusque dans la vie après la vie..

    VIII            DES ADORATEURS EN ESPRIT ET EN VERITE  ?.


Un nécessaire de prière est vendu maintenant par le Vatican. Dès la publication de ce merveilleux outil, j' ai  tout de suite fait le rapprochement avec Jean 4 : 23. De mauvais esprits auraient préféré que je cite Matt. 6 : 7. Je n'en ferai rien. Mon problème ce n'est pas la culture des erreurs, mais aider ceux qui veulent en sortir.
Jésus a passé son temps à fustiger l'hypocrisie des pharisiens; il a loué aussi la foi du  gradé  de l'armée de César, qui ne s'est pas jugé digne de recevoir Jésus sous son toit.
Par son amour, Jésus veut habiter non seulement sous votre toit, car il a dit :"Je me tiens à la porte et je frappe.?..." mais il veut habiter à l'intérieur de vous-même si vous le désirez. "Ne savez-vous pas que vous êtes le temple du Saint-Esprit ?"?
Si maintenant on vous dit:" Où est ton Dieu ?" ? vous n'aurez plus à rougir d'ignorer la réponse.  Vous répondrez : " Il est en moi et je suis en Lui ".?
Recevez la paix encore et ne craignez plus un anathème venant des hommes, car si Dieu est avec vous, qui sera contre vous ? ?

 IX     UN AUTRE EVANGILE .
 Si quelqu'un vous annonce un autre évangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème ! ?
  Il s'agit évidemment de l'évangile prêché par les apôtres et pas forcément celui que vous avez entendu ? dans l'église qui vous enseigne, à moins qu'il soit identique à celui de Paul, donc de Jésus.
Pour nous en assurer, nous ne pouvons pas faire autrement que de nous référer à la Bible. Et en nous référant à la Bible, faire attention à ne pas interpréter à notre convenance. L'unité qui convient à Dieu est celle qui rassemble sous ses ailes :?Avec Jean 17. 21 nous avons deux témoins  disant que la recherche de l'unité est un souci de Jésus. Ici non plus il n'est pas question que nous ayons ce programme dans nos prières. Si nous eussions du nous en occuper, je pense que nous l'aurions déjà trouvé dans le "Notre Père".
Le danger d'être lapidés n'est encouru que par les envoyés de Dieu. Ceux qui professent n'importe quoi non rien à craindre.
A travers le souci d'unité voulu par Jésus, on peut comprendre que si le salut est personnel, Dieu veut en faire aussi une manifestation de masse; Il faut donc rechercher ce que nous pouvons faire personnellement  pour faire partie de l'ensemble des élus. Bibliquement rien. Tout par la foi rien par les œuvres. C'est l'élection en fin de compte qui va faire l'unité. Il y a ceux qui pensent qu'ils seront élus et il y a ceux qui le seront. Dans les deux cas il y a unité: une dans la victoire, l'autre dans l'échec. L'unité par elle-même n'est pas une assurance du salut. C'est comme l'unité des cinq vierges sages : elle tient dans leur persévérance à garder la lampe pleine d'huile. De même l'unité des vierges folles est faite de leur erreur et les laissera dehors.?
Matthieu 25. 14 nous parle de l'unité dans les intérêts du maître . Le maître veut que nous fructifications suivant nos capacités. Nous n'avons pas à être des supermen de la production qui feraient au-dessus de nos moyens, mais des responsables qui produisent selon notre capacité et selon la volonté de Dieu.
Dans Matt. 26. 6 à 13 l'unité selon Dieu est une unité de joie pour ceux qui aiment Dieu. Les disciples ont manqué une occasion de se réjouir d'une bonne action. Le geste qu'ils venaient de vivre dépassait leur entendement. Par là je dirai qu'il faut être attentif à ce que nous-mêmes ou notre église ne manque pas de se réjouir avec d'autres enfants de Dieu à cause d'une étroitesse de vue; nous risquerions d'être pour autrui le générateur de la même peine qu'a éprouvé la femme au parfum, en voyant son geste récrié.
Dans Eph 2. 13 à 16 et 3.6 et encore Gal 2 l'unité  est faite par la réconciliation avec Dieu et entre Chrétiens. Les membres d'un même corps sont différents pour des fonctions différentes; c'est leur adjonction qui permet au corps d'exister. Le corps de Christ est formé d'individus sans condition de sexe, de race, d'ethnies, de condition sociale ni même d'instruction quelqu'en soit le niveau ; simplement chacun a une fonction différente.

Dans Ep 4. 4 à 6, nous trouvons sept bases d'unité;
Un seul corps, celui de Christ
Un seul Esprit, celui de Christ
Une seule espérance, celle donnée par Christ.
Un seul Seigneur, le Christ
Une seule foi, en Christ
Un seul baptême, au nom du Père du Fils et du Saint-Esprit, par l'immersion de personnes nées de nouveau.
Un seul Dieu, Père de tous.
Eph. 4. 13 nous demande de progresser ensemble " jusqu'à ce que nous soyons parvenus à l'unité de la foi". Ensemble ne veut pas dire avec n'importe quel détenteur de fausse doctrine. Il ne s'agit pas d'union forcée de doctrines hétéroclites, mais d'une progression dans la foi individuelle qui converge vers la Vérité et qui comprend l'élagage des mauvais enseignements reçus ou perçus çà et là. De plus aucune compromission n'est possible ? avec les personnes et les églises qui persistent dans leurs erreurs. Il est donc très important d'avoir l'intelligence de la vraie doctrine par la lecture et l'étude des Ecritures, par la communion spirituelle avec Dieu dans la nouveauté de vie. L'unité se fera alors par la convergence  de chacun dans la personne de Jésus. Cette unité-là échappe à une organisation quelconque. Elle est le fruit d'un travail personnel de chacun de nous  pour nous trouver en Dieu, et  pour que Dieu soit en nous . Toute autre démarche relève d'un esprit de religiosité,  d'une œuvre de la chair, donc du néant.              X     LA VERITE VOUS AFFRANCHIRA
 
            La Vérité c'est Jésus et Jésus est dans la Bible. L'unité ne peut se réaliser que sur la base du respect du plan de Dieu pour nous.

Les Eglises avec leur nom, leur structure, n'ont pas grand chose  à voir avec celle qui sera l'épouse. Il est donc inutile d'embrigader du monde dans une église plutôt que dans une autre. Cependant il est judicieux de les écarter des églises qui se professent elles-mêmes avec des doctrines qui n'ont rien à voir avec le christianisme.
Le grand nombre d'adeptes dans un mouvement n'en justifie pas la valeur. A l'inverse un petit groupe n'est pas forcément hors des rails. Il ne s'agit pas d'être un mouton dans une bergerie quelconque, mais d'être un disciple de Christ. Et ceci, personne ne peut vous le procurer pour vous, ni un rassemblement éculé ni un rassemblement œcuménique, ni anti-œcuménique !. Au contraire: entre dans ta chambre; c'est là que se tient le Seigneur, c'est là qu'il se trouve. Lui, il te conduira dans la vérité et la vérité t'affranchira de toute l'agitation traditionnelle ou charismatique.
Deux choses sont interdites : les faux raisonnements et faire passer l'église institution avant Dieu. Jésus a bien dit à Pierre :"Je bâtirais mon Eglise".  Il n'a jamais donné à personne cette prérogative. Il ne lui a pas dit :"Tu bâtiras." comme l'ont compris quelques interprètes.
Nul n'a le pouvoir de réaliser l'unité. Elle n'est pas une question d'organisation entre les hommes. Elle ne relève pas du vouloir humain si ce n'est pour chaque individu d'entrer en relation intime et personnelle avec  son Dieu. Seule cette relation intime et personnelle avec Dieu fait l'unité et rien d'autre.

                                                         APPENCICE


 Le mot SECTE employé dans ce livre, n'a pas de connotation dévalorisante ni injurieuse. Le même mot aurait pu être remplacé par SECTEUR ou SECTION.  C'est là le sens premier du mot secte; une séparation, une distinction parmi.
 Ce n'est que depuis  que des actes criminels ont été commis par des associations de personnes, se couvrant d'un manteau de religion, que le mot secte est entrain de changer de sens. Il est devenu maintenant pour le commun des personnes, synonyme de gang de malfaiteurs.
 Ignorer la distinction c'est mettre dans le même plat tous les mouvements chrétiens séparés des Eglises institutionnalisées avec des organisations criminelles.
Du temps de Jésus, on distinguait  chez les juifs, la secte des Pharisiens, celle des Saducéens, celle des Nazaréens,  De même de nos jours, catholiques, protestants, orthodoxes, méthodistes, pentecôtiste, évangéliste etc... sont autant de sectes, ou sections d'un plateau commun : le christianisme.

D'innombrables scissions ont mis à mal les chrétiens dès leur origine. L'apologétique n'ayant pas désarmée, il est tout à fait normal et salutaire d'avoir encore aujourd'hui des sectes où chacun doit être libre, en excluant tout groupement ésotérique et maléfique, de vivre ce qu'il reconnaît juste et bon devant Dieu et les hommes.

Nous sommes tous dans une secte  pour une autre personne. Je suis dans une secte, vous êtes dans la vôtre, ou alors vous êtes de la secte des sans sectes. Certains se sont donné des dieux, d'autres des maîtres à penser. philosophiques ou religieux, ce sont des sectes, des groupements de personnes reliées (origine du mot religion) par un idéal.
Le problème reste de savoir si c'est bien un "idéal". Quand on connaît les boucheries humaines pratiquées dans certaines sectes ou religions, où sera notre sécurité républicaine ? Leur tolérance n'existe que dans la minorité. Lorsque certain islam, par exemple, est majoritaire, il est imposé, au reste des "infidèles", par le meurtre et la privation des libertés individuelles. Ce fut le cas pendant l'Inquisition pour le catholicisme romain.
Sans rejeter l'Histoire, le temps serait mieux employé à démontrer au public par la télévision et autres médias, ce qui se trame dans le secret des sectes religieuses ou philosophiques diaboliques. Les Renseignements Généraux ayant en tout lieu un observateur, la chose serait utile pour éclairer les personnes sur les dangers d'adhérer à tel ou tel groupement.

Le problème de tout un chacun est la misère intérieure dans laquelle beaucoup trop de personnes se trouvent. Seul le christianisme qui a gardé réellement l'enseignement apostolique comme fondement, connaît trois dimensions à l'exercice de l'amour : l'amour pour Dieu, l'amour pour le prochain et l'amour pour soi-même. Aucune autre religion n'a cette dimension. L'amour pour Dieu répond à l'amour de Dieu pour les hommes parce qu'il a donné son Fils unique Jésus-Christ mourir sur la croix pour la rançon de tous ceux qui acceptent cette rançon. L'amour du prochain est la condition sine qua non qui reflète l'amour pour Dieu, sans aucune contrainte d'aucune façon. Jésus a demandé un jour à ses disciples s'ils ne voulaient pas eux aussi le quitter. L'absence de contraintes est unique dans le christianisme authentique; le christianisme loin d'interdire et de limiter les libertés individuelles est une religion qui étend la libération sur tous les horizons par le vécu de l'amour fraternel entre les hommes. Malheureusement les religions traditionnelles n'ont pas toujours laissé transparaître un tel amour.
Le problème de tout un chacun réside dans la misère intérieure dans laquelle  beaucoup trop de personnes se trouvent. Elles ne trouvent aucun secours ni dans la science ni dans leur croyance. La science a fait la preuve de son incapacité à résoudre les problèmes de l'âme humaine. En refusant la foi authentique, les personnes tombent invariablement dans une croyance quelconque. Or en dehors de Jésus-Christ, il n'y a aucun autre moyen de connaître Dieu. Cependant, Dieu n'est pas un despote . Il laisse à chacun son libre arbitre. Il dit à l'homme:" Voici, j'ai mis devant toi deux chemins. Choisis la vie et non la mort."  L'absence de contraintes est unique dans le christianisme authentique. Ceci n'autorise pas de quelque façon que ce soit l'amalgame doctrinal et toute liberté avec l'apologétique. L'amour de soi-même ne relève pas de l'égoïsme ou de l'égocentrisme, mais du souci de son propre devenir dans la vie éternelle qui attend chacun de nous que nous y croyons ou non ; ce qui revient à dire que je m'aime en cherchant Dieu.  L'amour de sa propre personne, le respect de ses géniteurs, de la liberté et du bien d'autrui, la nécessité de remplir ses devoirs civiques, voilà un programme que l'on trouve rarement dans les groupements.
La Bible dit quelque part :" Ils se sont creusé des citernes crevassées qui ne retiennent pas l'eau".?Venez donc aux eaux authentiques !C'est Jésus qui en donne.?*
...mettez le comble à ma joie afin d'avoir une même pensée, ayez un même amour, une même âme, une seule pensée...
...travaillez à votre salut.
...portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle...
Bref, relisez toute la lettre de Paul au Philippiens (et d'autres) et vous comprendrez qu'il est loin de faire de l’œcuménisme. Comme le disait un de mes amis, l’œcuménisme est une doctrine diplomatique tendant à éluder les erreurs de chacun, ou à les oublier, pour vivre une communion de façade, réalisant une disparité d'attelage interdite par Dieu. (Deut 22?: 10).
   Cherchez Dieu et vous trouverez en Lui , l'unité. Il n'y a aucune autre possibilité. Le seul chemin qui mène à Dieu c’est Jésus.

     Henri Darnès  Edition 2010            

Publié dans Apologétique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sanchez 31/08/2010 10:43


Bravo darnes! vous avez mi le paquet! le mensonge doit être dénoncé.
Que Dieu vous bénisse, carmen


Henri 01/09/2010 21:08



Paix sur ceux qui ne confondent pas religion et relation.