Le Royaume de Dieu

Publié le par Henri

Lecture : Marc 4 : 30-34
« Il disait encore : A quoi comparerons–nous le règne  de Dieu ? Par quelle parabole le représenterons–nous ?
C’est comme une graine de moutarde qui, lorsqu’on la sème en terre, est la plus petite de toutes les semences de la terre ; mais une fois semée, elle monte, devient plus
grande que toutes les plantes potagères et donne de grandes branches, de sorte que les oiseaux du ciel peuvent habiter sous son ombre.
C’est par beaucoup de paraboles de ce genre qu’il leur disait la Parole, selon ce qu’ils étaient capables d’entendre. Il ne leur parlait pas sans parabole, mais, en privé, il expliquait tout à ses disciples. »
/////////////////
D’après les évangiles synoptiques, le royaume (ou le règne), c’est-à-dire la sphère du gouvernement de Dieu et de son autorité, a été le thème central de l’enseignement de  Jésus. Matthieu préfère employer l’expression « royaume des cieux » (cf. Mt 13 : 31)  car les Juifs évitent de prononcer le mot Dieu
. Marc et Luc utilisent « royaume de Dieu » (cf. Luc 13 : 18). Il n’existe aucune différence entre les deux expressions.
(v. 33)1° Jésus parlait beaucoup de ce Royaume de Dieu, et il utilisait pour cela des paraboles, « selon ce qu’ils étaient capables d’entendre. »   Car Jésus voulait que le peuple qui l’écoutait comprenne son message. En parlant en paraboles, il employait des images ou des exemples du quotidien pour faciliter la compréhension !
Encore aujourd’hui il est judicieux d’employer des mots que les gens comprennent quand on témoigne de Jésus, quand on fait de l’évangélisation ou quand on prêche la Parole.  La langue de bois ou de Canaan ne sert qu’à la confusion.
Jésus nous donne là encore un exemple de démonstration.
 > D’après Jésus, le Royaume de Dieu commence comme une graine de moutarde, la plus petite de toutes les semences (début d’un Royaume) ! Elle germe discrètement au point qu’ayant poussée elle est un arbre qui passe inaperçu. Certains ne se rendent même pas compte qu’il est déjà là ! Par exemple Jésus
répond à un groupe de pharisiens qui voulaient savoir quand est-ce qu’il viendrait: « Le Royaume de Dieu ne vient pas de telle sorte qu’on pourrait l’observer. Le Royaume de Dieu est [déjà] au milieu de vous » (Luc 17 : 21) On ne l’a pas vu arriver, tandis que les autres Royaumes du monde nous sont évidents et que nous en suivons l’Histoire sur nos TV.
Dieu prépare son royaume doucement mais sûrement. Le Royaume de Dieu ne vient pas en puissance, mais c’est en douceur et discrètement qu‘il c‘est installé.
Cette graine qui est devenue le Royaume, a poussée et a grandie.  Elle est devenue un arbre plus grand que toutes les autres plantes. C’est cet arbre et uniquement lui, qui a  la capacité d’abriter les oiseaux du ciel provenant de partout, mais réunis en une seule Assemblée.
Jésus nous dit au sujet des oiseaux :
- « Les oiseaux peuvent habiter sous son ombre », C’est au présent.  Il y a de la place pour tous, mais personne n’est forcé de venir dans le Royaume. Le Royaume nous est  proposé  et jamais imposé
de même que le salut, c’est à prendre ou à laisser.
 Ce sont les oiseaux qui sont attirés par l’arbre ou qui ne le choisissent pas. Tel le nez de Cyrano de Bergerac, il offre un perchoir à leurs petites pattes.  C’est un choix de l’oiseau pas de l’arbre Jésus, qui est là, présent pour rassembler les oiseaux  qui font le choix de se reposer en Lui.
 Notez qu’il n’y a qu’un arbre où les oiseaux peuvent se mettre sous la protection des branches. Comme il n’y a qu’une ombre dont  le psalmiste nous parle  -Psaumes 91:1 ¶ Celui qui demeure sous l'abri du Très-Haut Repose à l'ombre du Tout Puissant. De El shadday. A l’apparence il n’y a pas de confusion une seule Assemblée se trouve à l’abri et forme l’Eglise du Christ, son Epouse. Ici pas d’œcuménisme. Pour le Royaume, un seul parti ; celui du Christ.
Psaumes 17:8 ¶ Garde-moi comme la prunelle de l'oeil; Protège-moi, à l'ombre de tes ailes,
Psaumes 63:7 ¶ (63-8) Car tu es mon secours, Et je suis dans l'allégresse à l'ombre de tes ailes.
Le rocher; la retraite sûre. Les mots ne manquent pas dans la Bible pour nous parler de la tranquillité à avoir quand on se met sous la protection de D.ieu
Psaumes 57:1 ¶ (57-1) Au chef des chantres. Ne détruis pas. Hymne de David. Lorsqu'il se réfugia dans la caverne, poursuivi par Saül. (57-2) Aie pitié de moi, ô Dieu, aie pitié de moi! Car en toi mon âme cherche un refuge; Je cherche un refuge à l'ombre de tes ailes, Jusqu'à ce que les calamités soient passées.
» jusqu’à ce que les calamités soient passées.
Nous avons tout le loisir de voir chaque année et de plus en plus les calamités dont personne n‘avait connu l‘ampleur ni l’intensité. Punitions pour quelques uns, mises à l ‘épreuve pour d’autres, mais de toute façon des situations très dures à supporter. Ceux qui se confient dans le salut apporté par l’œuvre du Christ attendront dans le calme. Voici ce qui est écrit : Esaïe 30:15  Car ainsi a parlé le Seigneur, l'Eternel, le Saint d'Israël: C'est dans la tranquillité et le repos que sera votre salut, C'est dans le calme et la confiance que sera votre force. Mais vous ne l'avez pas voulu!
Nous avons donc le choix de conserver le salut qui nous a été donné par la Croix en nous plaçant à l’ombre du Tout Puissant

C’est ainsi que nous devons expérimenter notre présence par anticipation à l’intérieur du Royaume déjà présent.


Extrait de la prédication du Pasteur Henri Darnès à Saint-Estève le 20 mars 2011                              

Prions

Publié dans Prédication

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article